mercredi 31 mars 2010

Marivaux ,ça change du reste!

Ce sont les mots d'introduction de Pierre Arditi(qui joue le rôle central de Dubois, le valet facétieux et stratège) qui avant la pièce nous a raconté rapidement l'histoire qui allait nous être présentée sur scène...

Effectivement , il y avait hier soir de la concurrence, Marivaux contre la Nouvelle Star sur M6 et le quart de finale de la ligue des Champions sur TF1.
Pourtant France 2 a fait le pari avec les Fausses Confidences de proposer une soirée théâtre en direct afin que le théâtre ne soit plus réservé à une élite!Le metteur en scène Didier Bezace a fait en plus l'effort de faire jouer cette pièce dans un théâtre de banlieue pour en quelques sorte "décentraliser" ce genre de spectacle.
Nous pouvons saluer l'initiative d'une telle chaîne qui s'intéresse aux grands écrivains. La preuve, ce soir recommence le cycle "Maupassant"!
A quelques jours près, il y a 273 ans se jouait cette pièce pour la première fois(le 16 mars 1737), elle n'a pas pris une ride et a gardé tout son charme: l'amour, l'argent, la fidélité, les mariages arrangés, tout y était!

Dubois, valet de Dorante, jeune homme attrayant mais désargenté est secrètement amoureux d'Amarinte une jeune veuve, plus âgée que lui. Dubois va inventer un stratagème pour faire engager son maître comme intendant afin qu'il puisse avoir sous les yeux l'objet de son amour.Amarinte doit se marier avec le comte Dorimont , sorte d'arrangement pour éviter un procès concernant des terres.Elle ne l'aime pas. Sa mère Madame Argante est très heureuse de cette union et voit d'un mauvais oeil l'arrivée de cet intendant qui semble semer le trouble chez sa fille...Des quiproquos, des querelles, des situations burlesques ,de fausses confidences, rien n'a manqué...
C'est la dernière pièce importante de Marivaux en trois actes. A la rentrée, nous étudierons une autre pièce de Marivaux, en un acte.

Avis personnels:
"C'est une pièce de théâtre avec une intrigue assez compliquée." Julie G-W
"J'ai reconnu Pierre Arditi, c'est vraiment un très bon acteur!C'est une belle histoire et ça change des soirées habituelles" Romain L.
" Pièce originale avec des scènes très drôles d'autres plus complexes. Pierre Arditi était parfait!Beaux décors, beaux costumes!"Aurélien L. et Ludovic H
"La voix d'Amarinte jouée par Anouk Grimberg était insupportable!"Judicaëlle R.
"J'ai trouvé les décors trop épurés!"Eva P.
"Je n'ai pas aimé que les acteurs ne soient pas naturels dans les coulisses, ils se comportaient ainsi car ils étaient filmés.L'intrigue était je pense parfois difficile à comprendre pour les élèves.Je suis d'accord avec Judicaëlle, la voix d'Anouk Grimberg que j'aimais beaucoup en tant qu'actrice il y a quelques années me semblait "falsifiée".Sur-jeu? Sinon,j'ai bien sûr apprécié la pièce, j'aime beaucoup Marivaux et adoré Pierre Arditi!"VAMB

Dépêche de dernière minute:que 2.48 millions de téléspectateurs , soit 9.6% du public présent devant son petit écran.Déception pour France 2!Au moins nous aurons (pour la plupart)participé à cette soirée d'un nouveau genre!Dans notre salon, nous faisions partie du public!
La classe de 4e3

Sur la photo Pierre Arditi(Dubois) et Anouk Grimberg(Amarinte)

mardi 30 mars 2010

Enfin!

Il aura fallu trois cerveaux (3 1/2....bon les KKKKKKKK...c'est 1/2 qui les a voulus!) pour que notre journal soit si joliment prénommé!Claire M.(dites-lui les élèves de venir voir Madame Mourier-Bastian!!!), Madame Arnoux et Clémence J, en cette veille de vacances de Pâques, peuvent ENFIN venir chercher leur récompense pour leur trouvaille qui date du mois de décembre:un petit porte-clef lapin!En attendant d'être adoptés,nous les gardons bien au chaud!On ne sait jamais, ils sont si bizarres, ils pourraient pondre des oeufs...

lundi 29 mars 2010

pas LOL L'adOLescence?

Ce film parle d'une jeune fille de 15 ans qui s'appelle Lola mais tout le monde l'appelle Lol. Lol qui fait référence au laughing out loud que nous utilisons tous pour dire que nous disons les choses "pour rire" sur msn ou sur nos mails...
Ses parents sont divorcés mais se voient en cachette, Lola a une petite soeur et un petit frère.
Elle vit des histoires d'adolescente :infidélités, amitiés fortes, soirées,voyage en Angleterre...autant de choses qu'elle confie à son journal intime.
Un jour sa mère en cherchant ses propres vêtements dans l'armoire de sa fille(elle lui chipe tout le temps ses pulls en cachemire) trouve accidentellement le journal intime de Lola et , c'est plus fort qu'elle,le lit!La vérité est dure à avaler...

Pour savoir la suite achetez ou louez le DVD.

Un autre avis...
Je me permets d'écrire dans cet article, car les filles de 6e 4 m'ont prêté ce film que je n'avais pas vu. Moi je suis un peu plus de la génération "La Boum", film qui raconte un peu la même chose mais avec dans le rôle de l'adolescente, Sophie Marceau(celle qui joue la mère dans Lol!)Aussi me suis-je plus identifiée à la maman qu'à la jeune fille!Logique!Je me suis projetée dans quelques années avec mes filles et me suis dit que ça allait être difficile... Ce que je garderai toutefois en souvenir(et j'espère que cela se passera comme ça pour moi!)ce sont les liens forts qui perdurent malgré les années qui défilent. J'espère que mes filles m'enverront aussi KLIN sur mon portable pour que je monte dans leur chambre pour quelques moments de tendresse! Oui je sais c'est la maman "poule" qui parle!LOL!Sinon les jeunes acteurs jouent très bien et Sophie Marceau aussi.Pourtant d'habitude , je n'apprécie pas vraiment son jeu d'actrice!J'ai été émue de revoir Jocelyn Quivrin décédé en novembre dernier(l'homme qui joue le petit ami de la maman) qui était un acteur prometteur!
Pour finir,je trouve que les 6e sont un peu jeunes pour regarder ce film (quelques petites choses choquantes)mais c'est à nouveau la maman qui parle!RE-LOL!
VAMB

Clémence J. et Coline A. (6e4)

samedi 27 mars 2010

Ente, Tod und Tulpe: Le canard, la mort et la tulipe

Mardi 9 mars 2010, les classes de 6e 1 et 2 se sont rendues à l'Illiade d'Illkirch, en bus, afin d'assister à une pièce franco-allemande inspirée d'un livre de Wolf Erlbruch : Ente, Tod und Tulpe. C'est accompagnés de Mesdames Chopin, Froeliger, Schumacher et Arnoux, que les élèves ont regardé ce spectacle d'une heure qui met en scène deux marionnettes et trois comédiens dont une musicienne.


C'est l'histoire d'un canard qui vivait à côté d'une mare. Un jour, en faisant sa toilette quotidienne, il va faire une rencontre étonnante : la mort !
Après avoir éprouvé de la crainte et de la méfiance, il s'en fait une amie. Ils se baignent, ils jouent, partagent des expériences et dorment ensemble. Mais il arrive qu'à un moment le canard ressente des tremblements et qu'il s'endorme pour toujours. Alors la Mort l'accompagne à l'étang, l'y dépose avec une tulipe sur le corps et l'envoie vers un long voyage.

Avis d'élèves :
Beaucoup d’élèves n’ont pas apprécié la pièce, moi, mon avis est un peu plus nuancé.
Je n’ai pas aimé voir la musicienne qui faisait les bruitages et la musique. Le décor aurait pu être un peu plus élaboré, un peu moins simple. Je n’ai pas aimé la mare qui n’était pas très réaliste.
J’ai aimé lorsque le canard dormait et que le réveil sonnait et qu’il crachait dessus. Le début était mieux que la fin. Ce qui m’a le plus plu et qui était le plus rigolo, c’était dans le bus, lorsque je me suis amusée avec mes copines.
La sortie était pas mal et j’aimerais bien en refaire une, mais pour voir un spectacle moins enfantin.
D’après le texte de Maude. 6e2


Dans l’ensemble j’ai bien aimé le spectacle. Les jeux de lumières pour symboliser l’eau étaient bien faits, car des lumières bleues apparaissaient pour représenter le monde sous-marin. Les instruments étaient originaux parce qu’il y en avait que je n’avais jamais vus. Les images que le canard a projetées étaient mignonnes, surtout la photo de famille car c’étaient des œufs.
Par contre, j’ai moins aimé certaines parties du décor comme la ligne rouge, car je n’ai pas bien compris à quoi elle servait et ça faisait un peu bizarre.
C’était une belle matinée, j’espère que nous en ferons encore !
Aurore 6e2









Lokomotive

Nous avons interviewé Monsieur Le Principal, Monsieur Dal Cortivo.Voici ses propos que nous avons recueillis.Nous le remercions pour le temps qu'il nous a consacré!Voici les réponses du "capitaine" de notre collège, notre locomotive (avec un K dans le titre comme Ekokoline!!!)qui fait avancer le train!

1-C'est la 1ère fois que vous êtes principal ? Sinon, dans quel collège l'avez- vous été ?
Oui, j'étais adjoint pendant 8 ans, dans un lycée et trois collèges. Ce qui change surtout entre un principal et un adjoint c'est que le principal est responsable de l'argent.

2-Est-ce que ça vous plaît de travailler à Bouxwiller ? Pourquoi ?
Oui, c'est un collège sympathique, je trouve que c'est plus calme que la ville.

3-Avez-vous beaucoup de travail ici ? Est-ce que vous avez beaucoup de problèmes avec les élèves ?
Oui, il y a beaucoup de choses à faire et c'est très varié. Nous sommes déjà en train de préparer le mois de septembre. Non, je n'ai pas trop de problèmes mais il y en a et souvent avec les mêmes élèves.

4-Avant d'être principal avez vous été professeur? Si oui, de quelle matière ?
Oui, j'étais professeur de physique-chimie.

5- Que voulez vous changer dans cet établissement ?
Je ne veux rien changer, je cherche à adapter le collège aux réformes.

6- Quels sont vos loisirs ?
Je fais de la marche, de la cuisine et du vélo.

7- Pourriez-vous nous citez un film et/ ou un livre qui vous a marqué ?
Pour un film c'est << cinéma paradiso>> et pour le livre c'est << un tramway nommé désir >>.

8-Qu'est ce qu'un journal peut apporter au collège d'après vous?
La vie et des actions au sein de l'établissement.

9-Avez-vous un message à faire passer à vos élèves, message qu'ils pourront donc lire dans Ekokoline ?
Le collège n'est pas seulement un endroit pour apprendre, c'est aussi un lieu de vie où on doit apprendre à s'exprimer et à faire des choix.

10- Qu'est ce que c'est ?(Nous avons voulu voir avec cette petite question piège si notre principal avait gardé son coeur d'enfant!)

C'est un éléphant dans un boa!

Bonne réponse!




Clémence J. (6e4) et Emma Q.(6e1)


Le petit mot d'Ekokoline:Nous inaugurons notre rubrique "Publik" qui sera un peu notre rubrique "people" à nous!!!!!

Wagon

Pour filer la métaphore ferroviaire, si Monsieur Dal Cortivo est la locomotive de ce train qu'est le collège de Bouxwiller, Madame Goetz qui est aussi arrivée au mois de septembre est le bras droit, le premier "wagon" juste après le principal.Merci à elle pour sa patience, son écoute et ses encouragements.

1-a)Nous avons pu lire dans les DNA que vous n'avez pas toujours été principale-adjointe, êtes-vous toutefois satisfaite de cette nouvelle fonction?
C'est une fonction que je découvre depuis la rentrée. Tous les jours je suis confrontée à de nouvelles situations je suis satisfaite pour l'instant de mes nouvelles missions.

1-b)Pourriez-vous définir cette fonction en quelques mots?
Elle se définit difficilement en quelques mots , c'est une fonction complexe qui touche à beaucoup de domaines.

2-)Quelles facettes de ce métier vous plaisent et lesquelles vous déplaisent ?
Je n'en ai pas beaucoup qui me déplaisent. Celle qui me plaît est que je suis en contact avec les professeurs et les élèves,mais celle aussi d'avoir une vision globale sur le collège.

3-)Avez vous déjà profité de Bouxwiller, peut-être pendant les fêtes ?
Non, je n'en ai pas profité car j'ai de longues journées ; Je rentre pour passer du temps avec ma famille, mes journées se finissent en moyenne à 19H30.

4-) Quels sont vos loisirs ?
Je n'en ai plus beaucoup : la lecture, la marche et la natation.

5-)Pourriez-vous nous citer un film ou un livre qui vous a marquée ?
" Vous plaisantez, monsieur Tanner " ; Un livre de Jean-Paul Dubois, ce livre est très humoristique.
6-) Qu'est-ce qu'un journal peut apporter au collège d'après vous ?
Je trouve que votre journal est une très bonne idée, le titre est très original. C'est un moyen d'expression pour les élèves de partage et d'information dans tous les domaines : sorties scolaires... ceci peut représenter l'identité du collège. Continuez à vous occuper de votre journal comme votre bébé.

7-) Avez-vous un message à faire passer à vos élèves, message qu'ils pourront lire dans Ekokoline ?
Continuez et prenez le plaisir de faire le journal, je vais régulièrement lire les informations qui y figurent. J'aime beaucoup y aller pour découvrir de nouvelles choses, la décoration ... Je vous encourage à continuer le site et à soigner votre création.

8-) Pourquoi avez-vous choisi l'établissement de Bouxwiller ?
Car il avait une bonne réputation et aussi car c'est un collège qui n'est pas trop éloigné de mon domicile. J'avais envie de le découvrir.

9-)Comment trouvez-vous les professeurs et les élèves ?
Je les trouve sympathiques, j'aime bien les collègiens.

10-) Si vous pouviez changer d'endroit le feriez-vous ?
Non, je suis bien à Bouxwiller mais ça ne veut pas dire que je ferais ma vie ici.

Question Surprise : A quoi vous fait penser cette image(voir dans l'article de Monsieur dal Cortivo ci-dessus) ?
Ca me fait penser au Petit Prince, le boa qui avait avalé l'éléphant.

Madame Goetz et Monsieur Dal Cortivo connaissent leurs classiques et ont visiblement gardé leurs yeux d'enfant!Peut-être parce qu'ils sont en perpétuel contact avec eux?


Caroline V., Margaux E., Charlotte C. , Clémence J. et Elyne R.(6e4)

vendredi 26 mars 2010

A méditer...

La semaine de la presse s'achève...un dessin de Plantu

Copyright

Je vous présente L'île du Crâne d'Anthony Horowitz

David Eliot, habite à la villa Wiernotta, c’est un garçon âgé de 12 ans, pas très bon à l’école.
Un jour, il donne une lettre à ses parents : il vient de se faire renvoyer du collège Beton.
Ses parents décident alors de l’envoyer à l’école de Groosham Grange sur l’île du crâne qui leur paraît être l’école idéale pour David.
Les parents ne sont pas admis sur l’île ; David doit donc partir seul. Dans le train il rencontre Jeffrey et Jill. Chacun a reçu une lettre bizarre.
Gregor, bossu déformé, coursier à Groosham Grange, les accueille à la gare pour les conduire au bateau du Capitaine Baindesang. Ils rejoignent l’île en bateau.
L’école de Groosham Grange n’est pas ce qu’elle paraît être…
Il s’y passe des choses bizarres… et David est bien décidé à découvrir la vérité…

J’ai aimé ce livre, car j’y ai retrouvé l’atmosphère de « HARRY POTTER.à l’école des sorciers ». Il y avait beaucoup de ressemblances comme :
- ses parents sont méchants avec lui
- il reçoit une lettre à la maison
- le voyage en train puis en bateau
- les trois élèves qui se rencontrent dans le wagon: 2 garçons et 1 fille
Ils deviendront amis et se promettront de rester unis contre les autres
- le style de l’école : manoir/château et son emplacement : au bord d’une falaise
- la forêt interdite à coté du château et de la mer
- le dortoir circulaire en haut d’une tour
- Grégor le bossu me faisait penser à Agrid.

Je me suis demandé lequel des deux auteurs avait « copié » l’autre…facile de trouver la réponse, l’île du crâne a été publié en 1988!

J’ai aussi aimé : l’ambiance mystérieuse du livre, son humour noir (le père de David fait tout le temps mal à sa femme ; il lui plante un couteau dans le ventre sans faire exprès et elle se relève comme si de rien n’était) J’ai trouvé ce livre terrifiant !J’ai aimé avoir peur ! Certaines scènes m’ont fait sursauter comme par exemple lorsque David rentre dans le bureau du directeur adjoint M. KILGRAU et qu’il ouvre un tiroir qui cache une armoire où il y avait une vessie de porc marquée de l’inscription « ballon de foot » !


Guillaume P. (6e4)

Mémoire

La Rafle est un film très prenant qui raconte un épisode de l'histoire juive et plus particulièrement la rafle du vél'd'hiv en 1942 donc pendant la seconde guerre mondiale(Le Vélodrome d'hiver, sorte de stade dans lequel ont été amassées de nombreuses personnes d'origine juive). Dans le film ils sont traités comme des moins que rien, des INTRUS !Acheminés vers des camps d'extermination, les enfants sont séparés de leurs parents, maltraités puis tués, même sort que connaîtront les adultes.
Le personnage qui nous a touchés est celui de l'infirmière jouée par Mélanie Laurent(qui a joué dans "Je vais bien ne t'en fais pas " et dans le dernier film de Quentin Tarentino "Inglorious Basterds"):malgré la fatigue, elle continue à aider les enfants jusqu'au bout.
Gad Elmaleh est également très émouvant.
Nous avons beaucoup apprécié ce film nous vous conseillons d'aller le voir ( surtout pour les 3èmes qui travaillent cette époque en ce moment). Il faut garder en tête ces épisodes tragiques de notre Histoire.

Le petit mot d'Ekokoline, nous avons rebaptisé la rubrique cinéma...car cinéma en allemand se dit "Kino" et on avait besoin d'un K!






Kirac Margot (6e5) Elchinger Sarah (6e4)

mercredi 17 mars 2010

Un garçon pas si bête!

Résumé: Simon Green est un garçon de 15 ans qui est encore au CE1! Il vit chez ses cousins car sa mère est morte et son père l'a abandonné. Un jour, à l'école, sa maîtresse ( Miss Rogers qu'il aime beaucoup) lui donne son diplôme et lui dit qu'il faut qu'il "déploie ses ailes". En rentrant, il rencontre monsieur Buffey: celui-ci a trop de dindes (1000). Il apprend à Simon qu'à Denver les dindes se vendent 5 dollars alors qu'ici elles ne se vendent que 25c. Le garçon décide alors d'acheter les dindes puis d'aller à Denver pour les vendre. Sur son chemin, il va rencontrer Monsieur Peece, un alcoolique qui va lui suivre, Jabeth un orphelin avec qui il va être ami, son père qui lui veut du mal, des indiens qui vont l'aider et Lizzie dont il va tomber amoureux. Arrivera-t-il à Denver et pourra-t-il vendre ses dindes ? Pour le savoir, lisez ce livre passionnant !


Personnage favori : Le personnage que je préfère est monsieur Green car il a du caractère. Au début il était alcoolique (sa femme et ses enfants sont morts c'est pour ça qu'il buvait.), mais grâce à Simon il arrête la boisson. Il porte toujours un chapeau. C'est un charretier très réputé.


Avis personnel :J'ai bien aimé ce livre ! Dès la première page on est captivé par l'histoire et on a envie de lire la suite. Je n'ai pas été déçue. Au départ, je trouvais que Simon n'était pas très malin mais au fil de la lecture il devient de plus en plus intelligent. Il rencontre des gens qui vont l'aider à grandir et qui vont lui permettre de prendre confiance en lui.

Livre que possède le CDI!
Clémence J.(6e4)

Aurevoir Monsieur Ferrat

Jean Ferrat est décédé le samedi 13 mars en Ardèche à l’âge de 79 ans. Cet auteur-compositeur-interprète engagé a écrit (parmi tant d'autres:La Montagne, Ouralou...)la célèbre chanson « Nuit Et Brouillard » que la classe de 3ème2 a étudiée peu avant sa mort.Cette chanson, sur le rythme monotone et angoissant d'un tambour raconte la tragédie des camps de concentration pendant la 2nde guerre mondiale,tragédie qu'avait connue sa famille.
Cet artiste a marqué son époque. Il a donc il y a quelques jours rejoint les Brel, Piaf et autres monuments français.
Que les collégiens continuent à l’étudier car il fait partie de notre patrimoine.
Hector V.(3e2)


JEAN FERRAT NUIT ET BROUILLARD LIVE CLIP CHANSON TV ORTF HQ
envoyé par kirivalse. - Regardez plus de clips, en HD !

mardi 16 mars 2010

Marie Meïer : retour aux sources

Le week-end dernier , je me suis rendue au festival Rock’N’art où avaient lieu des concerts , des défilés de mode, des ateliers de peintures, des expositions (photographies, illustrations, vêtements, etc…).

Ce festival était l’occasion pour moi de rencontrer Marie Meïer, l’une des illustratrices régulières du magazine Rock’N’Folk . Elle a collaboré avec Philippe Manœuvre pour le recueil « Les Enfers du Rock " paru en octobre dernier ; elle a également travaillé avec Virginie Despentes pour son livre « King Kong Théorie », la chaine ARTE (les illustrations pour l’émission TRACKS plus précisément).

Marie Meïer, une alsacienne d’origine(d'où le titre!!), dessine beaucoup d’images en relation avec le monde du rock, que ce soit sous forme de flyers, de posters, de couverture de CD ou encore de t-shirts.

Voici les quelques questions auxquelles elle a répondu avec enthousiasme et amabilité!

Emma :A quel âge vous-êtes vous découvert cette passion pour le dessin ?
Marie Meïer :J’ai commencé à dessiner depuis toute petite déjà, mais je me suis vraiment lancé dans le dessin et la peinture avant la Fac, vers 18 ans !

E :Quelles études avez-vous faites ?
MM : Au lycée j’ai passé un BAC L, je suis allée à la fac puis j’ai eu mon D.E.A d’art plastique.

E :Quelles sont vos principales influences ?
M.M : L’art médiéval et l’art populaire. J’aime aussi beaucoup les dessins de la bible, les publicités et les affiches Rétro et bien sur les années 30’-60’ !

E :Que pouvez-vous conseiller aux artistes en herbe ?
M.M : Avoir beaucoup de culture, bien observer le monde qui nous entoure etpas que ce qu’il nous plaît mais les autres choses également et avoir toujours sur soi un petit carnet de croquis.

E :Pouvez-vous vous définir en 3 adjectifs ?
M.M : (rire)….Euh…. (moment de réflexion intense)
-Persévérante
-Compulsive
Et rêveuse ….

Emma F.M.(3e1)

Sur les photos...une oeuvre dédicacée, l'affiche du festival, une autre affiche d'un festival à l'Olympia...




La ferme les célébrités!

Comme le titre de l'émission l'indique , ce programme de télé-réalité se passe dans une ferme, en Afrique, avec de nombreuses célébrités:le très fameux Francky Vincent qui a tant de tubes à son actif,l'inénarrable Michael Vendetta, la discrète Velvet , l'inoubliable Adeline Blondiau qu'on avait bien failli oublier quand même...Quelques questions persistent toutefois à son sujet...

Est-ce un documentaire? Totalement! Le téléspectateur au lieu de découvrir les trop banals paysages africains préfère bien sûr suivre les aventures palpitantes de ces drôles de bêtes en shorts rouges!
Une émission écologique?Bien évidemment, en pleine Afrique, loin de tout,  sous les projecteurs « économiques » 23 heures sur 24!
Littéraire? Avant-gardiste même! Le très subtil Michael Vendetta utilise tout un tas de néologismes qui pourraient prochainement faire leur apparition dans le Larousse: « stratageur » en est un ...à méditer...Les écoles de là-bas auront la chance d'entendre les paroles émouvantes et engagées de l'hymne de Monsieur Vincent, poète de la nouvelle génération: « Vas-y Franky! »

Enfin voilà toutes les qualités de ce programme qui se déroule quotidiennement dans un climat de paix et d'amour et qui plaît tellement qu'il a été  déplacé en seconde partie de soirée...Et si nous zappions?

Mathilde F. et Camille C.(4e3)

samedi 13 mars 2010

Inoubliable Afrique

J'ai participé à un jeu dans un supermarché, la récompense était un voyage en Afrique, au Burkina-Faso.Pour mon plus grand bonheur, j'ai été tirée au sort !
Au début je n'ai pas été tentée de participer à cette aventure mais je me suis dit que c'était une chose qui ne se présente qu'une seule fois dans sa vie et puis qu'est-ce que j'y perdais?Alors j'ai dit:"Afrique j'arrive!"

Incroyable, magnifique, magique, émouvant, extraordinaire, fabuleux, ce sont les mots pour décrire mon voyage avec Les Ecoles Du Désert au Burkina –Faso. Une semaine sans les parents c’est certes trop long(surtout que nous sommes partis en décembre et mes parents ont fêté Noël sans moi!), mais une semaine aux Ecoles Du Désert c’est vraiment trop court. Quand on participe aux Ecoles Du Désert on pleure 2 Fois:
-quand on arrive à l’hôtel lorsque l'on doit dire au revoir à nos parents
-et quand on rentre chez nous!
Il y a une grande différence de température entre entre la France et l' Afrique mais ce choc thermique est très dépaysant. Lorsque on arrive dans les écoles pour distribuer les fournitures scolaires , les visages des enfants et des parents s’illuminent.
A chaque village, les habitants nous préparent de grandes fêtes avec des danses traditionnelles que nous rejoignons!En effet pour eux, notre arrivée est comme un miracle. Très peu d’enfants vont à l’école surtout les filles car les parents préfèrent les garder pour les tâches ménagères.
Pour cela, Amélie une Burkinabèse se bat pour que les filles aillent à l’école. Cette année, elle nous a accompagnés dans les villages et le soir au bivouac on parlait avec elle de son combat qui n’est pas une cause perdue.
Grâce aux fournitures des Ecoles du Désert et aux discours d’Amélie, d’autres enfants se sont inscrits à l’école .
Chaque jour c’était à peu près le même planning :alors on se couche à 22h30 pour se réveiller à 5h30, on range ses affaires dans les bagages pour les déposer ensuite près de son 4x4, on remplit sa gourde et on la range et enfin on déjeune. Vous ne savez pas tout mais il faut que je m’arrête ! Participez aux Ecoles Du Désert, vous ne le regretterez pas ! Allez voir ici. Et cliquez ensuite en haut à gauche sur "tout sur l'aventure 2009" pour plus de photos, plus de précisions..

Tanya J.(6e4)

Petit mot d'Ekokoline:merci à Tanya pour cet article très émouvant qui nous permet de créer une nouvelle rubrique"odeladelakoline"..N'hésitez donc plus à nous parler de ce qui se passe "au-delà de la colline", en dehors de l'établissement, votre vie nous intéresse!












vendredi 12 mars 2010

Complexe ?

Ce dessin de Philippe Geluck ne peut être compris que si l'on connaît la légende d'Oedipe :
Le roi Laïos apprit, lorsqu'il consulta un oracle, que son prochain fils serait son propre meurtrier et épouserait sa femme. Lorsque son fils naquit, Laïos confia à un berger la tâche d' abandonner sa progéniture sur le mont Corinthe, mais il lui désobéit et confia l'enfant à un berger conrinthien qui le présenta à son roi, Polybos, qui l'adopta, et le nomma Oedipe ("pieds enflés"), en référence à l'état dans lequel il l'avait trouvé, c'est à dire avec les chevilles liées, afin qu'il ne puisse pas marcher. Devenu adulte, Oedipe partit à la recherche de la vérité. Sur le chemin il tua un homme qui s'avérerait être son père. Arrivé à Delphes, il réussit à résoudre l'énigme du sphinx : "Quel est l'être qui marche sur quatre pattes au matin, sur deux à midi et sur trois le soir ?"(Essayez de trouver!!!)En récompense il eut le droit d'épouser la reine de Thèbes, Jocaste, qui n'était autre que sa mère. L'horreur !

Vous comprenez mieux maintenant l'humour "grinçant" du chat.

N.B:le titre est un clin d'oeil au complexe d'Oedipe(terme de psychanalyse)que connaissent parfois certains garçons "amoureux de leur maman et jaloux de leur papa" pour simplifier!!!!

Rémi R.(4e3)

samedi 6 mars 2010

Chouette!

Ekokoline s'améliore, cliquez dans les articles sur les mots en rose, vous serez mis en lien avec des articles d'internet ou à d'autres pages d'Ekokoline!Voyez plutôt dans le nouvel article ci-dessous de la rubrique "sorties scolaires" que nous aurions pu classer d'ailleurs dans "Ekolatin" ou "Art"...

Les latinistes de 5e en vadrouille à Strasbourg

Le 1er mars 2010 nous, les 47 latinistes de 5è sommes partis en sortie à Strasbourg avec Mmes Ball, Costa, Lienhart et Brahim. Le matin nous avons pris le bus pour aller visiter 2 musées.
- Le musée Archéologique
- Le musée des Beaux Arts
Ils se situent dans le palais des Rohan en face de la cathédrale.
Il a été construit au 18ème siècle pour abriter le Prince Evêque de Rohan.
***
Au Musée Archéologique on a vu des statues et des stèles à sujets mythologiques.
Il y avait une statue de Jupiter dont les attributs sont la barbe,le cheval et le foudre .
Ensuite on nous a parlé de Mercure et de ses attributs tels que la bourse pour le vol, le caducée pour la santé, les muscles car c'est un athlète, le casque avec les ailes car c'est un messager et la poule.
La guide a insisté avec humour sur la façon dont il a obtenu ces attributs comme ça par la suite nous avons pu les reconnaitre sur des stèles.
Nous avons dessiné ces stèles afin d'observer leurs moindres détails.
Dans la salle suivante nous avons été accueillis par un dieu oriental très mystérieux:
Mithra .
La dernière stèle représentait Hercule qu'on reconnaît à sa massue et à sa peau de lion.
Après cette matinée super intéressante, nous avons pu manger, nous relaxer, nous promener dans la Petite France et la place Kléber où une manifestation de kinésithérapeutes nous a vraiment marqués !
***
L'après midi, pour poursuivre la journée, nous avons visité le Musée des Beaux Arts. Les tableaux sont classés par ordre chronologique.
En premier, on a vu un tableau de Paul Véronèse, un peintre vénitien, qui met en scène le mythe de Céphale et Procris. La guide nous a raconté cette histoire que nous ne connaissions pas du tout.
Nous avons appris que dans les tableaux les peintres devaient raconter une scène importante d'une histoire et on a décrypté les effets de lumière avec lesquels les peintres jouent pour mettre en valeur certains personnages ou objets.

La guide nous a fait observer une statue en bronze de Girardon, représentant l'enlèvement de Proserpine par Pluton. Nous avons dû tourner autour pour voir tous les détails. Pluton tenait Proserpine par la taille pour la kidnapper; il voulait l'épouser. On voyait les muscles tendus et les pieds crispés du dieu alors qu'il essayait de la tirer vers le bas. Cette histoire explique le rythme des saisons.

Un tableau de Charles-Edouard Chaise représentait Thésée venant de tuer le Minotaure dans le labyrinthe. On a appris que la verticalité de Thésée s'opposait à l'horizontalité du Minotaure par exemple. On reconnaît Thésée car il est grand, fort, dans la lumière et a un grand casque.

Ces oeuvres sont à retrouver
Allez-vous aussi voir ces Musées; ils sont gratuits pour les moins de 18 ans et pour tous le 1er dimanche du mois.
***
Et enfin la parole aux élèves!!!
« C'était magnifique » Maxime
« C'était super!!! » Maria
« Une journée trop cool » Louis
« La pause de midi était chouette car on s'est promenés près de la fnac» Lucie
« C'est la 1ère fois que j'ai aimé une sortie au Musée »Clément
« Des Musées agréables à voir » Sinem
« Merci aux professeurs de nous avoir emmenés » Jodie
« Pour le latin hip hip hip hourra » Jean

Quelques images du musée archéologique
GRANDFONTAINE, Donon (1936)

Fin du IIIe s. après J.C.
Parmi les sculptures les plus attachantes des collections du musée figure la stèle dite du "couple de paysans" d'Oberhaslach

Et Mithra!

jeudi 4 mars 2010

Pavé à dévorer

La déclaration de Gemma Malley

Résumé :
En Angleterre, en 2140, les adultes doivent choisir entre mourir en laissant derrière eux un enfant, ou vivre pour l’éternité s’ils renoncent à en faire. Anna est une jeune adolescente qui vit au Foyer de Grange Hall, un pensionnat pour les « Surplus », des enfants qui n’auraient pas dû naître et dont les parents n’ont pas obéi à la loi en les mettant au monde…Ces enfants travaillent très dur, et respectent les règles strictes de l’établissement pour effacer les fautes qu’ont commises leur père et leur mère.
Anna a appris à détester ses parents et à tout oublier de son passé, jusqu’au jour où Peter, un jeune garçon entre dans le pensionnat. Il semble la connaître et la harcèle sans cesse… Pourquoi ne la laisse-t-il pas tranquille ? Qui est-il ? Et pourquoi Anna, surplus modèle, se sent-elle soudain si troublée ?

Mon personnage préféré :
Mon personnage préféré est Mrs Sharpe, c’est une femme gentille et douce qui n’est pas comme tous les autres adultes. Elle applique les règles imposées mais ne les approuve pas contrairement aux autres, elle trouve que les enfants ont le droit de vivre avec leurs parents et que ce n’est pas à eux de payer leurs fautes...

Extrait:
"Mais ce que je sais, c’est que le monde est le plus bel endroit où vivre et que nous avons beaucoup de chance d’être ici. Je sais que nous devons profiter de chaque instant parce que nous ne serons pas là éternellement, et ça me va comme ça, d’ailleurs, car c’est en prenant conscience que les choses sont éphémères qu’on les apprécie à leur juste valeur et qu’on a envie d’en savourer chaque minute.
Et je sais aussi que je ne signerais pas la Déclaration, même si cela me rend différente, voire suspecte aux yeux des autres. Personne n’a besoin de vivre toujours. Je pense qu’on ne devrait jamais imposer sa présence.
Je sais que je ne suis plus « Surplus Anna », désormais. Je suis Anna Covey : Affranchie. »

Mon avis :
J’ai beaucoup aimé ce livre, et même s'il est assez épais, il se lit vraiment bien et se comprend facilement !
Je le conseille surtout aux filles car dans ce livre on suit une adolescente qui, à travers son journal intime, nous livre tous ses secrets…
A emprunter au CDI
Eva H.(4e3)

Mission impossible

Je vous présente:L'Autre ; Le Souffle de la Hyène, de Pierre Bottero

Il y a longtemps de cela, une guerre fut menée. D'un côté, sept familles aux dons mystérieux, de l'autre, une entité arcadienne, puissante et dotée de pouvoirs maléfiques : L'Autre. Après une lutte sans merci, les premières détruisirent le corps de l'Autre et divisèrent son essence en trois parties (Jalaab la force, Onjü le coeur, et Eqkter l'âme) qui furent piégées dans un cube caché au fin fond de l'Amazonie.
Des siècles plus tard, un explorateur, non conscient des conséquences de son acte, trouve et brise le cube libérant l'Autre ; toute l'humanité est en danger !
Deux lycéens, Natan et Shaé, et un guide, Rafi, vont être amenés à combattre des créatures telles que des Groëns, des Helbrumes ou encore des Lycanthropes, afin de mener à bien leur quête, dont le but est de détruire les trois parties de leur ennemi, détruisant ainsi la menace qui pèse sur le monde.

Extrait:
« Ernesto Sappati devinait que la pierre sombre était plus dure que le granit. Bien plus dure. La bataille pour l'entamer serait longue et difficile. Il cala le burin dans la rainure, leva son marteau et l'abattit de toutes ses forces.
Avec un craquement sec, le cube se fendit.
Ses deux moitiés s'écrasèrent au sol dans un vacarme assourdissant.
Une volute de fumée noire, si dense qu'elle en paraissait huileuse, se répandit à l'intérieur de la salle.
À cet instant précis, les lampes des quatre projecteurs explosèrent, plongeant la scène dans une totale obscurité.
Des hurlements s'élevèrent.
D'abord de terreur.
Puis de douleur.
Terribles.
Ils cessèrent très vite.

Après trois mille six cents ans de captivité, l'Autre était de nouveau libre. »

Mon personnage préféré :
J'ai adoré le personnage de Natan, car c'est un héros courageux, fier de son ascendance, qui n'hésitera pas à renier, à se dissocier de sa famille pour empêcher la mort de son amie.

Mon avis :
Avant de lire ce livre j'étais déjà un grand fan de fantastique ( Eragon, Harry Potter ). Ce livre m'a beaucoup plu et j'ai à présent très envie de lire les deux autres tomes déjà sortis. Les personnages sont mystérieux, on ne peut deviner leurs actions à l'avance, les concepts des personnages principaux sont tout simplement géniaux (ex : Shaé est une Métamorphe, c'est à dire qu'elle fait partie d'une famille qui a le don de se transformer (évidemment !) en plusieurs animaux, et pendant une partie du roman, plane un grand doute sur elle).
Je vous conseille très vivement ce roman fantastique.(disponible au CDI)
Rémi R(4e3)

Un petit mot que se permet de rajouter Ekokoline: Tous les mordus de littérature fantastique ont été très attristés par la mort accidentelle de Pierre Bottero le 8 novembre 2009.