samedi 29 mai 2010

Hiboux, cailloux...choux !

Hier, de 10h à 17h, les 4e latinistes ont testé une pratique ancestrale:la mosaïque. Suite à la visite de Grand pendant laquelle les élèves ont admiré une mosaïque de plus de 200 mètres carré, Mesdames Brahim et Schumacher ont imaginé un atelier travaux pratiques!
Mesdames Costa, Froeliger et Mourier-Bastian nous ont rejoints pour cette belle journée.
Le matin, les professeurs nous ont montré des modèles de hiboux originaux pour que nous puissions imaginer notre futur sous-plat(ou mini-tableau).
Pourquoi le hibou?Le hibou est le symbole de la sagesse d'Athéna et il est furieusement tendance !
La deuxième étape a été de tracer les contours.Ensuite la phase "destruction de carrelage" en tesselles a commencé, activité que les élèves ont adorée ! Il a fallu aussi choisir les couleurs ainsi que la taille des petits "cailloux".Après il a fallu redéplacer chaque morceau découpé et placé avec soin pour les coller.Nous ferons les joints en cours d'art plastique.Tous les hiboux patientent dans le débarras de la salle d'art pla, qu'ils sont choux!
Ce cours de latin unique en son genre restera un super souvenir.
Les latinistes de 4e3



















jeudi 27 mai 2010

Eco colline!

Mardi 4 mai 2010 quelques élèves de 6e et 5e Segpa ont présenté leur projet Ecocitoyenneté à Strasbourg dans le cadre du dispositif académique « A l’école du développement durable » au travers d’un diaporama . (qui sera projeté lors des portes ouvertes). Le diaporama reprend en photos toutes les sorties auxquelles les élèves ont participé :
-lecture de paysage sur le chemin du Bastberg : observation, croquis
-expo fruits et champignons au centre culturel
-maison néolithique de Niederbronn-les-bains (torchis, feu et lancer)
-conseil municipal et gestion du territoire à la mairie de Bouxwiller (jeu de rôle:décision prise au sujet de l'implantation d'un supermarché)
- plantation d’arbres fruitiers
-sentier géologique à Bouxwiller (fossiles – grès et calcaire)
-compostage, entretien et nourriture du sol à Bouxwiller
-débrouillothèque à Dossenheim
-recherche des différents stades de décomposition d'une feuille , recherche des animaux du sol (La petite Pierre)
-prés et forêts à Lohr : observation des orchidées, recherche d'empreintes en forêt, moulage, observation de Sonneurs à ventre jaune.
Sur dix collèges publics et privés d’Alsace les 6e/5e Segpa ont obtenu le 3e prix.
Bravo à eux et merci pour cette belle leçon d'eKologie!!!!D'ailleurs à quand une rubrique EKologiK sur Ekokoline???A bon entendeur...









samedi 22 mai 2010

Allumez le feu!

Le nouveau mot vous aidera à comprendre la petite histoire que les élèves de soutien de 6e4 ont inventée à partir d'un collage.(article ci-dessous)
Un bouffadou (vient de l'occitan "bofador" qui signifie "souffler")est un long tube de bois dans lequel on souffle et qui permet de diriger l'air sur un point précis du feu afin de l'attiser.C'est un instrument traditionnel utilisé dans le Massif central, dans les Alpes, en Languedoc, dans le Jura, et dans les Pyrénées .Il a la même utilité que le soufflet.

A la manière de Tomi Ungerer...

Dans Clic-Clac, un livre qui s'adresse aux enfants autant qu'aux adultes, Tomi Ungerer(oeuvres 1 et 2 ci-dessous) reprend un procédé des surréalistes comme Max Ernst(oeuvre n°3) et qu'a utilisé aussi Jacques Prévert (oeuvres n°4 et 5):il associe à un dessin à l'encre de Chine un collage, le plus souvent des photos d'objets quotidiens pour créer des univers étranges , insolites et absurdes.





Comme les élèves de 6e 4 ont visité le musée Tomi Ungerer jeudi, leur professeur d'art plastique et leur professeur de français ont voulu s'associer pour un petit travail: réaliser des dessins à la manière du peintre alsacien et écrire à partir de ceux-ci. La deuxième étape était de trouver une histoire de "métamorphose"...car les élèves étudient tous cette année le poète latin Ovide.Voilà le résultat, les élèves de soutien de 6e4 ont bien travaillé ce matin à partir du dessin de Maxime R. que vous reconnaîtrez facilement après avoir lu le récit!

Il était une fois un oiseau qui vivait paisiblement dans une forêt de Bretagne. Le temps des migrations arriva et il décida d’accomplir son grand voyage vers les pays chauds. En chemin, il survola les montagnes pyrénéennes et son regard fut attiré par un point lumineux. Il décida de descendre pour voir ce que c’était. L’atterrissage fut difficile, il percuta quelques branches et se blessa l’aile droite.
Ce point lumineux était en fait un feu autour duquel des chasseurs montagnards s’étaient retrouvés. Ces hommes le sublimaient avec un instrument étrange, une sorte de bâton qu’ils appelaient le bouffadou.
Sur le son des crépitements, les flammes aux couleurs cuivrées ocre, rubis mais parfois saphir dansaient sous les yeux émerveillés du volatile. Le spectacle était magique, il se prit à rêver que lui aussi pourrait peut-être un jour attiser un feu !
Il s’adressa alors au dieu Râ pour lui confier son souhait utopique. Mais c’était mal connaître le dieu zoocéphale-qui a une tête d'animal- ! Aussitôt dit, aussitôt fait. Le bec de l’animal se métamorphosa. A la place du bec apparut une sorte d’accordéon qui lui permit de souffler avec force. Le dieu Râ n’oublia pas de placer une feuille d’un arbre à la place de l’aile endommagée. Le petit oiseau un peu exigeant se permit tant qu’à faire de demander qu’on lui autorise à porter dans son plumage une invention des hommes qui l’aiderait à ne pas peiner lorsqu’il doit attraper sa nourriture…le vœu fut exaucé…




Tous à l'eau!

Toute l'équipe organisatrice de la 3e édition du rallye à vélo nommé Rallye Hanauxy'jeune vous attend le samedi 5 juin pour une journée sportive et ludique. Le thème , comme vous l'aurez deviné grâce à l'affiche réalisée par Aurore B. et Camille C. de 4e3 et leur beau chameau assoiffé, est l'eau!
De 9h à 17h, au départ du collège de Bouxwiller, des jeunes de CM2 d'Obermodern et de Bouxwiller et des 6° et 5° du collège, encadrés par parents et enseignants circuleront à vélo sur les chemins, sentiers et routes d'un circuit comprenant Bouxwiller, Obermodern, Riedheim et Bosselshausen.Circuit ponctué par des épreuves en tous genres.
La proclamation du classement et la remise des prix aura lieu dans la matinée du 19 juin, à l'occasion des portes ouvertes du collège.
Malgré la date buttoir dépassée, les retardataires peuvent encore s'inscrire!Laissez-vous tenter par l'aventure.

vendredi 21 mai 2010

Au pays de Tomi...

Jeudi 20 mai les classes de 6e4 et de 3e1 sont parties à Strasbourg pour visiter le musée de Tomi Ungerer et le musée d'art moderne et contemporain .
Commençons par le premier musée: il est entièrement consacré à un peintre alsacien qui est né en 1931 et qui est encore vivant! Quelle consécration! Lorsque le guide parlait de lui, il disait "Tomi" comme s'il était un intime du peintre. C'est un peu le cas, car il a bercé l'enfance de presque tout les petits Alsaciens.
Cet artiste vit entre la France et l'Irlande.
Chaque année sont exposées d'autres oeuvres, 2010 rend hommage à ses années passées au Canada. C'est au 1er étage qu'on les découvre. Lassé de la vie trépidante en ville, il décide de quitter New York où il a vécu pour s'installer de 1971 à 1975 en Nouvelle-Ecosse au Canada . Il va faire un retour à la nature, va même élever des poules et des moutons et apprendre le métier d'équarrisseur(celui qui fait métier de tuer et d’écorcher les bêtes de somme ou de trait.). De nombreux dessins d'observation faits sur place représentent des castors, des oiseaux, des cochons , des fleurs... tout ce qui l'entoure là-bas .
Bien des années plus tard, il va peindre une série d'oeuvres:"Slow Agony " faites à partir de photos qui montrent des paysages déserts, en ruines avec des carcasses de voitures: tout cela représente la décomposition, la mort, pour nous rappeler finalement que c'est ce qui nous attend et qu'on doit alors d'autant plus profiter de la vie.
Au rez-de-chaussée nous avons pu redécouvrir les livres pour enfants inspirés de son enfance, une enfance marquée par la guerre.
Les 6e4