samedi 23 octobre 2010

Bonnes vacances

et au mois prochain!Reposez-vous un peu....

jeudi 21 octobre 2010

Et de trois!

Toy story 3 est un film des animations Pixar, qui raconte l'histoire de différents jouets dont Woody et Buzz sont les héros. Andy est le propriétaire de Woody, Buzz, M et Mme.Patate, les soldats, Zig-zag, Barbie, Rex, Bayonne... Mais maintenant Andy a grandi et veut donner ses jouets car il va à l'université: il veut les donner à Sonnyland (la crèche) et ne veut garder que Woody. Mais Woody veut rester avec ses amis et ils vont tout faire pour rester ensemble!
Le chef de la crèche(côté jouets) est un adorable nounours rose fuschia,Lotso qui va se faire un plaisir de guider les nouveaux arrivants, il leur réserve une place de choix: la salle des chenilles, c'est celle des enfants de moins de deux ans...tout un programme!
Alexia.V et Chloé.G!!!

Ani-mots...

La classe de 6e 4 de Madame Ottenwelter a écrit des sonnets et réalisé des calligrammes dans le cadre d'une séquence poésie qui s'appelle: La métamorphose des ani-mots, nom également donné à l'exposition.
Rendez-vous au CDI pour les découvrir!
Jules Z. (6e4)
P.S: j'ai réalisé le hérisson avec Aimé B.






Sébastien Loeb sur ses terres...

Monsieur Loeb est né le 26 février 1974 à Haguenau.Il vit à proximité de Lausanne (En Suisse).Il a fait ses débuts en automobile en 1995. Son copilote depuis 13 ans est Daniel Elena. Lors du rallye France,cette année en Alsace,le dimanche 3 octobre il devient septuple champion du monde. Quelle fierté !
Définition du rallye: C'est une course automobile sur route fermée, comportant des épreuves chronométrées.
Marie S. (3e5)
Montée d'adrénaline garantie avec cette petite vidéo:

lundi 18 octobre 2010

Le stress à l'école


De nos jours les enfants scolarisés en France angoissent d'aller à l'école. Ils se plaignent du stress.
Interview de Marie 17 ans: « Dans mon lycée on ne pense qu'à une chose : intégrer une bonne préparation. Et tous ceux qui ont de mauvaises notes sont des losers. On les regarde avec mépris ».
Interview d'Antony 15ans : « De toute façon, depuis que je suis petit, on me dit que c'est foutu pour moi ; que je ne ferai rien dans la vie. Les profs ne m'ont jamais fait de cadeaux. Après, ils s'étonnent que je n'ai pas envie de venir en cours et que je pourisse la classe ».
 La phobie d'aller en cours, augmente chez les élèves. 1% des enfants ne peuvent plus approcher leur école sans vomir ou défaillir, 73,3% aiment un peu, voire pas trop ou pas du tout aller en cours, 36% ont mal au ventre à l'école et 29,4% se sentent mal à l'aise dans leur établissement scolaire. Mais les professeurs aussi peuvent se sentir mal dans leur travail.
La seule question qui vaille la peine de savoir est pourquoi y-a-t-il une perte du plaisir d'apprendre ?
Comment remotiver les élèves, donner du sens à leur apprentissage pour qu'ils n'aient plus peur et qu'il ne s'en tiennent pas qu'aux notes ?
(Source : Article du Figaro du 30/09/10)

L. Mathilde (6è) et M. Elise (5è)

La kronik de Coralie:épisode 1


Coralie ne nous en voudra pas d'écorcher son joli prénom pour le libellé d'une nouvelle rubrique. Coralie que nous vous avions présentée ici, va nous donner régulièrement de ses nouvelles à travers une petite chronique qu'elle rédige tout spécialement pour Ekokoline:quel honneur!
Merci à elle et à Monsieur et Madame Montoya qui font le lien entre elle et nous!
Découvrons ses premières impressions...

La petite chronique de Coralie :
Premiers pas au Pérou...

Me voici arrivée au Pérou pour une expérience de huit à neuf mois en terre inconnue – du moins pour le moment-. J'effectue un stage de huit mois au sein de l'association La RUNA qui soutient des projets de développement éducatifs, culturels, écologiques et de santé.

Lima, la capitale du Pérou, représente mon premier contact avec le pays des Incas. Cette ville est telle une gigantesque fourmilière. Elle concentre plus d'un tiers des habitants du Pérou. On ne sait plus où donner de la tête : les gens, les milliers de bus, les taxis qui jouent de leur klaxons, les rires des enfants, la valse des touristes, des odeurs par dizaines, la musique omniprésente.. Durant une semaine et demie, je travaille avec l'Organisation Non Gouvernementale péruvienne Suyay qui intervient dans un quartier populaire de Lima – les bidonvilles de la cité-. Je fais du soutien scolaire avec les enfants du quartier. C'est une expérience très intéressante et cela me permet d'avoir un premier contact avec la langue espagnole. Yolanda, la responsable de l'organisation, est un personnage haut en couleur : sérénité et énergie se retrouvent dans la même personne : incroyable!

Après le brouhaha de Lima, je me retrouve sur le Lac Titicaca au sein de la communauté des îles flottantes Uros à plus de 4 000 mètres d'altitude : heureusement que je ne souffre pas trop du mal des montagnes contrairement à certains touristes que je vois passer sur les îles. Certains d'entre eux n'ont vraiment pas l'air en forme! Je reste aux Uros deux semaines. Au programme : distributions de brosses à dents et tubes de dentifrices aux cinq écoles des îles flottantes avec démonstration de la manière dont on se brosse les dents – s'il vous plait! -, et réunions avec les professeurs de la plus grande école pour amorcer un projet de mise en place d'une bibliothèque pour les écoles. C'est très intéressant car je dois m'adapter à leur rythme de travail qui parfois – pour ne pas dire très souvent- me paraît un brin trop tranquille. Mesdemoiselles, Messieurs : bienvenue au Pérou! Ici le temps est ralenti : d'ailleurs je me demande s'il est possible de marcher plus lentement qu'un péruvien?

Durant ces deux semaines, je vis au rythme des habitants des îles flottantes. Il fait très chaud en journée, mais il règne un froid glacial pendant la nuit. Je suis accueillie par une famille des îles Uros. Cristina : la mère de famille super énergique qui vous rassure par son grand sourire, Victor : (le mari de Cristina) une force tranquille de la nature, Maribelle : (la fille) douce, gentille, la beauté des Uros, Abraham : (le fiancé de Maribelle) un vrai bad boy au grand cœur. Comment ne pas s'attacher à ces personnages? Et effet, je m'y suis attachée mais cela fait déjà deux semaines que je suis sur le lac Titicaca et je dois maintenant partir vers une autre communauté près de Cusco pour continuer mon stage. A moi les mystères de Cusco, la ville des Incas : je pars pour de nouvelles aventures...
Coralie

Photos prises chez les Uros (lac Titicaca)

mardi 12 octobre 2010

Le mondial de l'automobile 2010

“L'Auto électrique” : un rallye semé d'embûches

(Article rédigé par Rémi R. 3è1)

Le samedi 2 octobre s‘est ouvert à Paris le mondial de l'automobile 2010. Connu à présent de tous, le projet de l'automobile électrique est la « star » de cet événement. Mais quelques obstacles majeurs sont encore à franchir.
⇒ Prix. Les véhicules électriques, « c'est utile ! », disent les uns, « écolo ! », disent les autres, mais un grave problème reste encore et toujours : le prix. « L'objectif, c'est que le prix d'achat et d'usage du véhicule électrique soit comparable avec celui d'un véhicule thermique [...] » déclare Thomas Orsini, directeur du buisness développement.
Le prix actuel d'un véhicule électrique est environ fixé à 30 000 € (5000 € bonus écologique déduit), ce qui revient environ 2,5 fois plus cher que leur équivalent thermique. L'avantage économique de ces engins sera surtout le prix du plein : 1,5 € les 150 km soit un centime le kilomètre : un prix dérisoire.

⇒ Batteries. C'est un enjeu crucial : comme le dit M. Igor Czerny, le directeur de la mobilité électrique d'EDF : « La voiture électrique, c'est une batterie, encore une batterie et encore une batterie ». En effet, pour approvisionner nos chères machines survoltées, des bornes seront placées et il faudra y « brancher » sa voiture pour faire le plein. Son coût ? La batterie serait proposée sous la forme d'un abonnement à partir de 72 € par mois, soit 864 € l'année. Les coûts devraient baisser dans deux ou trois ans grâce à la production en série. À l'heure actuelle, les batteries offrent 150 km d'autonomie, trois fois moins qu'une voiture thermique ; en moyenne, un Français roule 36 km en voiture par jour : une batterie tiendrait en moyenne quatre jours sans faire le plein. Mais lors des départs de vacances les 150 kilomètres font assez « juste ».

⇒ Écologique. Eh oui, c'est pourquoi la voiture électrique a été créée : l'émission de CO2 dans l'air. Contrairement aux pensées du commun des mortels, rouler électrique ne signifie pas rouler propre. En Chine, par exemple, 80 % de l'électricité provient des centrales à charbon, qui sont très émettrices de CO2. Renault a dû abandonner l'idée de « Zéro émission » au Royaume-Uni, jugée abusive. L'Ademe estime qu'une voiture électrique émet en moyenne 112 g de CO2 au kilomètre contre 153,34 pour une voiture thermique. Soit pas de grande différence.

« Ca va démarrer lentement » assure Christophe Cottard, responsable du projet du véhicule électrique chez PSA. Renault pense que 20 millions de véhicules électriques rouleront en France d'ici 2020 (actuellement 35 millions) soit 10% de la vente mondiale. Les problèmes seront – ils réglés d'ici là ?
http://www.mondial-automobile.com/Exposer/DatesHoraires.aspx

samedi 9 octobre 2010

Plongeon dans les thermes!

Le mardi 5 octobre, nous sommes partis visiter le site archéologique de Bliesbrück, en Moselle, à la frontière franco-allemande. Nous avons pu participer à plusieurs activités.
En premier, nous avons visité une exposition d'aquarelles de Jean-Claude GOLVIN: "Pérégrinations dans l'Empire romain." Golvin est un archéologue et architecte qui a mis sa passion pour la peinture et plus particulièrement l'aquarelle au service de son métier. Il a dessiné Bliesbrück, mais aussi Rome, Grand que nous avons visité l'an dernier, et beaucoup de villes de l'Empire romain.
Nous avons vu une vidéo nous montrant Jean-Claude GOLVIN en train de travailler; sa précison et son travail documentaire nous ont époustouflés, ahuris, étonnés... A notre tour nous sommes passés à la pratique: nous avons peint une villa gallo-romaine en utilisant des couleurs naturelles, des brosses et des pinceaux. Ca nous a permis de mesurer la difficulté de son travail, sa virtuosité d'artiste.
Nous avons déjeuné dans une tente qui nous était réservée.
Après la pause, un deuxième atelier consacré à l'écriture nous attendait. Nous avons découvert les deux sortes d'écritures, cursive et monumentale, et différents supports. Sur une des plaques il manquait une lettre... eh oui même les Romains ont fait des fautes! Nous avons écrit sur des tablettes de cire avec un stylet et sur un papyrus avec de l'encre et des calames (sorte de stylos pour écrire avec de l'encre).
Enfin, pour conclure la journée, nous avons visité les thermes, accompagnés d'un questionnaire. Nous avons vu différents bassins: le caldarium ou bain chaud, le frigidarium ou bain froid, le tepidarium ou bain tiède, le tout alimenté par hypocauste ou chauffage au sol. Nous avons aussi découvert les latrines, l'équivalent des toilettes: nous avons été choqués d'apprendre que les gens y étaient assis côte à côte.
Un grand merci à Mmes Brahim, Mourier-Bastian et Ball pour nous avoir emmenés sur ce site où nous avons appris plein de choses.

Les latinistes de 3ème.



vendredi 8 octobre 2010

Coralie, l'exploratrice

Coralie Athanase est une jeune femme de 21 ans qui fait ses études à Sciences Politiques en 3ème année à Strasbourg , année du stage obligatoire à l'étranger!Elle est venue jusqu'à nous pour présenter son projet qui est de partir au Pérou pendant 10 mois ; 8 mois de stage et 2 mois de " vacances ".Elle sera de retour fin juin 2011. Elle est aussi animatrice au service animation jeunesse de Bouxwiller ; Erwan qui savait qu'elle tenait à réaliser un projet humanitaire, l'a mise en relation avec une association chère au collège...la runa. Elle avait voulu faire son stage dans une ONG qui a refusé car elle n'avait pas encore le diplôme et qu'elle était trop jeune.
Elle a emporté 23 kilos d'affaires pour un an : une trousse à pharmacie, des produits de beauté, le minimum de vêtements, deux livres en français, deux en espagnol et un dictionnaire d'espagnol.
Arrivée là-bas, elle va aider la Runa dans de nombreuses missions :
- Mettre en place une bibliothèque, une cantine, une salle d'interprétation pour les touristes qui vise à informer ceux-ci ; c'est avec l'institutrice qu'elle va réaliser ce projet.
- Récolter des contes et légendes du pays qu'ils vont par la suite traduire en français, et obtenir aussi des photos pour illustrer le livre qu'ils vont mettre en oeuvre et vendre. Les bénéfices seront versés essentiellement à la Runa. L'argent sera utilisé pour refaire des projets pour améliorer leur quotidien.
Coralie,malgré son enthousiasme, a quelques inquiétudes, et du stress pour le grand départ.Vu qu'elle ne maitrise pas à 100% la langue espagnole, elle se pose des questions ...Par ailleurs, elle est habituée à manger des plats épicés donc une nouvelle façon de manger ne lui fait pas peur ! C'est la première fois, qu'elle part aussi longtemps(mis à part les 2 mois où elle est partie en Martinique). Cela fait maintenant un an qu'elle sait qu'elle va partir dans un pays étranger....mais pas facile de quitter les siens!
Pendant son voyage, elle sera à Lima et ira aussi au lac Titica qui est à 3400m d'altitude; en décembre il fait 36° et en janvier c'est la saison des pluies. Elle a dû faire de nombreux vaccins avant de partir : fièvre jaune, rage, hépatite B, ...
Nous soutenons Coralie et l'association.
Déjà quelques premières nouvelles par Madame Montoya: le choc a été violent pour Coralie,la pauvreté est grande...
Bon courage à elle, nous avons d'ores et déjà pris rendez-vous avec elle l'année prochaine!
Clémence J-C, Caroline V et Elyne R.

jeudi 7 octobre 2010

Mirages

Les illusions d'optique sont des images qui trompent le système visuel humain. Nous vous avons sélectionné quelques illusions étonnantes.
Pour les fleurs, leur "pistil" est de la même taille!
Pour le damier, essayez de compter les points noirs et les points blancs, bon courage!
L'engrenage se met en marche si vous fixez le centre et que vous avancez votre tête d'avant en arrière.Le plus impressionnant est certainement l'image en vert anis et bleu, vos yeux font bouger tout seuls cette image (agrandissez celle-ci en cliquant sur l'image, l'effet n'en sera que plus flagrant!).
Sur le dernier, vérifiez avec une règle, les bandes sont parallèles!
Quentin G.(5e1) et Jules Z.(6e4)

mardi 5 octobre 2010

Rappel

pour les "nouveaux" qui consultent pour la première fois notre journal: arrivés en bas de la page, cliquez sur "messages plus anciens" pour revenir en arrière (des articles sur la sortie lorentzen se trouvent déjà en avant dernière page...), vous pouvez cliquez sur les photos, elles s'affichent en plus grand!Bonne lecture!

Deux classes de 6e kidnappées pour deux jours!

Le jeudi 23 septembre,les élèves de 6e2 et 5 ont été kidnappés par les professeurs afin de servir de cobayes pour une expérience destinée à les intégrer définitivement dans le collège.
Pour un lieu de captivité, on a connu pire, regardez la belle grange aux paysages de Lorentzen...