dimanche 30 janvier 2011

Le plus grand nombre de chômeurs depuis 10 ans

Alors que l'économie française semble repartie, près de 3 millions de personnes restent sans activité.
Source : Libération du 27/01/11
En décembre 2010, avec 2 725 200 demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A (sans aucune activité), le nombre de chômeurs en France métropolitaine a atteint son plus haut niveau depuis mars 2000. Soit une progression de 1% sur un mois et 3% sur un an.
En comptabilisant les chômeurs de catégories B et C (personnes ayant exercé une activité réduite), le nombre de demandeurs d’emploi s’élève à 4 051 700 en France métropolitaine (+ 5% sur un an). Les chômeurs de plus de 50 ans sont particulièrement touchés, leur nombre a augmenté de 1,6% (16,3% sur un an).
Réagissant à ces chiffres, Xavier Bertrand, ministre du Travail, a déclaré qu'il allait « mobiliser tous les acteurs de la politique de l'emploi […] afin que 2011 soit une année de baisse sensible du chômage. »
Source : Libération du 27/01/2011
Elise M. 5è

samedi 29 janvier 2011

États-Unis : Pourquoi vit-on moins vieux ? (ou moins longtemps ?)

Source : Le Monde.fr
Pourquoi donc, aux Etats-unis, l'espérance de vie régresse-t-elle alors que le pays dépense, proportionnellement à son nombre d'habitants, plus qu'aucun pays au monde pour sa santé publique ? Réponse en deux points.
• Tabac
« Il y a trente à cinquante ans, le tabagisme était beaucoup plus répandu aux E.-U. qu'en Europe ou au Japon », rappelle le NRC (Conseil de recherche national américain). Les effets maximaux du tabac sur la mortalité se manifestant après vingt à trente ans, ses conséquences continuent de s'y faire sentir. Cette tendance est encore plus nette pour les femmes, ayant globalement cessé de fumer plus tard que les hommes. Le tabac joue donc un « rôle important » dans la baisse de l'espérance de vie américaine.
• Surpoids, obésité
« Si cette tendance continue, elle pourrait annuler dans les décennies à venir les bienfaits de la santé attendus par la réduction du tabagisme », souligne le rapport du NRC . Le surpoids est très répandu aux E.-U., particulièrement dans les familles américaines défavorisées. Comparé aux autres pays avec le même niveau de vie, il pourrait être responsable de 20 à 33 % du déficit de longévité observé dans le pays. Les chercheurs estiment que ce facteur est moins significatif pour les plus de 65 ans, qui bénéficient de l'assistance médicale aux personnes âgées.
Selon les statistiques de l'ONU citées par l'étude du NRC, les États-Unis se sont classés au 28e rang mondial, durant la période 2005-2010 pour l'espérance de vie moyenne à la naissance – soit 75,1 ans pour les hommes et 80,2 ans pour les femmes. Ils se situent juste derrière la Grande-Bretagne, la Corée du Sud et le Luxembourg, mais plus de deux ans derrière le Canada la France, l'Italie et le Japon.
Source : Le Monde du 27/01/11
Rémi R. 3e

vendredi 28 janvier 2011

Après la guerre...


Ce roman raconte l'histoire d'Héléna Kolbe, jeune fille allemande et juive, d'environ 19 ans. Le récit se déroule après la Seconde Guerre Mondiale.
Héléna Kolbe vit à présent une vie tranquille avec Antoine Gaussec, son père adoptif (sa femme Jeanne est morte deux ans auparavant ) Un jour leur petite vie va changer, Antoine le sait dès qu'il aperçoit, dans la vitrine d'un magasin une pipe. Cette pipe est en effet signée d'un petit dessin, un joueur de rebec. Mais ce symbole est surtout celui du vrai père d'Héléna : Martius Kolbe, arrêté et disparu il y a environ dix ans avec sa femme, son père et sa tante. Antoine fait des recherches, et demande à Héléna d'écrire son enfance dans un recueil. Mais la jeune fille ne souvient que de quelques petits événements. Au départ Antoine ne parle à personne de sa trouvaille. Mais un jour Héléna tombe sur la pipe, jusque là cachée dans le bureau de son père adoptif et reconnaît immédiatement le symbole de son père. La jeune fille décide donc de retourner dans le village où elle est née...

Mon avis :

J'ai un avis assez partagé sur ce roman de Robert Bigot. Les sauts dans le temps sont trop nombreux. La compréhension est difficile. Et la fin est trop brutale.
Mais l'histoire en elle même est bien, l'aventure aussi. Si vous êtes intrigué par cette histoire , je vous conseille de le lire.

DISPONIBLE AU CDI.

Camille C. (3e4)

jeudi 27 janvier 2011

Gros plan sur Tessa Worley

Cette jeune skieuse est née le 4 octobre 1989 à Annemasse en Haute-Savoie. C’est une skieuse alpine française qui ne cesse de progresser au fil des compétitions et de faire de très bons résultats dans les épreuves de coupe de monde. C’est une spécialiste du slalom géant. Le travail qu’elle fournit se ressent puisque cette saison elle s’est déjà offert trois victoires.
La première a eu lieu à Aspen aux Etats-Unis lors du slalom géant le 27 novembre 2010. Aspen est une petite ville du Colorado qui possède une grande station de ski. Elle est située dans les montagnes Rocheuses à l’ouest des Etats-Unis. La ville possède quatre domaines de ski si l’on va jusqu’à Snowmass village. La station de Snowmass est la plus grande et elle accueille chaque hiver depuis 2002, les X Games.
La deuxième victoire a eu lieu à Saint-Moritz en Suisse le 12 décembre 2010 lors d’un slalom géant également. Saint-Moritz est une commune suisse comptant plus de 5000 habitants. Elle est située dans le Canton des Grisons et le massif des Alpes. La station de ski se divise en deux parties. La première appelée Saint-Moritz- Dorf est à 1822 mètres d’altitude. La seconde appelée Saint-Moritz-Bad est à 1774 mètres d’altitude.
La troisième et dernière victoire qu’à remportée Tessa Worley pour le moment lors des épreuves de coupes du monde 2011 a eu lieu en Autriche à Semmering. C’était le 28 décembre 2010 dans sa spécialité, le slalom géant. Semmering est un col Autrichien mais également un village et une station de ski situé dans le Land de Basse-Autriche. C’est dans le massif des Alpes à une altitude moyenne de 950m.
Depuis le début de sa carrière, elle à déjà remporté 5 médailles d’or en slalom géant lors des épreuves de coupe du monde. Pour l’instant Tessa Worley est 11ème au classement général de la coupe du monde mais elle est première dans l’épreuve du slalom géant avec 97 points d’avance sur l’allemande Viktoria Rebensburg. En ce moment, elle se prépare pour le slalom géant et le slalom qui se dérouleront à Arber-Zwiesel en Allemagne les 4 et 5 février prochains. Puis viendront les Championnats du Monde 2011 du 7 au 20 février à Garmisch en Allemagne également. C’est une toute jeune skieuse qui ne cesse de progresser. Elle représente la France dans la discipline du slalom géant. Avec déjà de belles victoires mais aussi un bon classement en coupe du monde, c’est certainement une future grande championne qui n’a pas fini de nous surprendre en ski alpin. Elle est un grand espoir français car c’est une skieuse qui a une maîtrise irréprochable de ses skis. Allez Tessa!
Charlène K. (3e3)

mardi 25 janvier 2011

Malin!

Voilà la version happy end du dernier roman-photo paru...qui clôt cette série de petites histoires, nous espérons qu'elles vous auront beaucoup plu!
P.S: des doigts un peu souillés sur la dernière photo par l'atelier de Madame Schumacher qui avait eu lieu juste avant la prise de photos!


lundi 24 janvier 2011

Vous prendrez bien un peu de grek...

Ce trimestre, dans l'atelier grec avec Mme Brahim, nous allons au CDI découvrir des livres ( documentaires ou fictions) qui parlent de la Grèce. Dans ce cadre, certains d'entre nous vont vous présenter leurs découvertes.

Nous avons aimé: Oedipe schlac schlac de Sophie Dieuaide
Ce livre parle d'une classe, qui choisit le mythe d'Oedipe pour jouer une pièce de théatre.
Mme Lecca, la maîtresse, fait 3 groupes : les comédiens, le groupe costumes et le groupe décors. La pièce de théâtre va-t-elle bien se passer ? En lisant ce livre, on découvre le mythe d' Oedipe, qui tua son père et épousa sa mère.
Ce livre est pratique, il est vite lu, drôle, on s' y attache très vite et facilement.

Nous avons aussi lu et aimé: Les héros de l'Iliade, une adaptation d' Homère par M. Laffon.
Ce livre parle de la neuvième année de la bataille de Troie. Comme Agamemnon lui a enlevé Briséis, Achille se dispense de tout combat. Si vous avez, comme nous, vu le film Troie , et que vous connaissez certains personnages, ce livre sera facile à lire. Le +++ du livre par rapport au film: il précise l'influence des dieux dans les batailles.




Johann 6è4 et Pierre 5è2 de l'atelier Grec

dimanche 23 janvier 2011

Les inondations au Brésil


Au Brésil il y a eu des inondations qui ont fait 532 morts. Les secours peinent à atteindre des zones isolées par l'éboulement. Dans les amas de boue, de béton et de ferraille, les secours n'espèrent pas retrouver des rescapés. La présidente brésilienne Dilma Roussef a promis des actions « concrètes » pour venir en aide aux millions de sans-abris. Jorge Mario Sedlacek a admis que le nombre des glissements de terrain s'étaient produits dans les zones occupées illégalement.
Source « Le Monde » 17/01/2011
Quentin 6è

samedi 22 janvier 2011

Le scandale du « Médiator »


En 1976, le Benfluorex est mis sur le marché sous le nom de « Médiator ». Il est indiqué en complément d'un régime et chez les diabétiques en surpoids .
Le samedi 15 janvier 2011, un rapport de l'inspection générale des affaires sociales (IGAS) sur le « Médiator » a été rendu dans cette matinée au ministre de la santé.
L'IGAS pour rendre ce rapport a auditionné des dizaines d'experts pour essayer de mieux comprendre les effets toxiques du « Médiator ».
En trente-trois ans de commercialisation ce médicament aurait provoqué entre 500 et 2000 morts et 3500 hospitalisations pour des lésions de valves cardiaques.
Il faudra attendre le 30 novembre 2009, pour voir le « Médiator » retiré de la vente en France.

Source: « Le Monde » 18/01/2011
Aurélien et Leonard 3è

vendredi 21 janvier 2011

La Tunisie a rejoint le modèle démographique des pays développés


De vastes régions musulmanes ont vu leur taux de fécondité tomber entre 2 et 2,3 enfants par femme (le taux de la France ou des États-Unis étant de 2 enfants par femme). Une évolution déterminante, car l'histoire montre une concomitance de trois phénomènes : alphabétisation, baisse de la fécondité et révolution. Le taux de fécondité en Tunisie est le plus faible du monde arabe (2 enfants par femme, en 2005) et l'alphabétisation y est quasiment achevée : pour la période 2000-2004, 94.3% des 15-24 ans savent lire et écrire (97,9% pour les garçons et 90,6% pour les filles). Le niveau élevé d'endogamie* était nettement supérieur à 30% au milieu des années 90, alors que l'Iran, l'Algérie et le Maroc étaient à 25% et la Turquie à 15%. L'obstacle de l'endogamie a été levé, permettant la baisse de la fécondité et à l'alphabétisation de jouer pleinement son rôle. Avec cette révolution, la Tunisie a rejoint le modèle historique général et quelles que soient les difficultés à venir, l'idée d'un retour en arrière est difficilement concevable. Quant au statut de la femme, il était partie prenante d'un système familial patrilinéaire qui exige que le fils succède au père. Mais lorsque le taux de fécondité tombe à 2 enfants par femme, nombreux sont les pères qui n'ont pas de garçons et c'est tout le système qui s'effondre. En Syrie, le taux d'alphabétisation est encore plus élevé qu'en Tunisie (95,2%), mais l'endogamie reste très forte, en particulier dans les zones sunnites. En revanche, en Egypte, l'alphabétisation a pris du retard (73,2%), mais l'endogamie, déjà pas très élevée, est en chute libre.
*endogamie: obligation pour un individu, de se marier à l'intérieur de son groupe (homme pauvre + femme pauvre)
Source : Libération le 17/01/2011
Quentin 5è
Pour aller plus loin cliquer ici

jeudi 20 janvier 2011

La révolution Tunisienne

Quel peut-être l'effet de ce mouvement ?
La révolution tunisienne a été portée avant tout par une classe moyenne éduquée et largement laïcisée (1).Ce mouvement était en cela très différent des émeutes qui ont secoué l'Algérie début janvier, où les échauffourées(2) étaient surtout le fait de jeunes marginalisés(3) et déclassés(4) qui attaquaient avant tout des magasins ou des symboles de la classe moyenne(7), faute de pouvoir s'en prendre à un Etat trop fort. En Tunisie, le mouvement a démarré après l'immolation(5) d'un jeune diplômé qui en était réduit à vendre des fruits et légumes, et qui a été victime de la brutalité et de la corruption(6) de la police. La classe moyenne a été capable de descendre dans la rue et de forcer Ben Ali au départ.

Certes, cette victoire n'aurait probablement pas été possible, ou du moins pas aussi rapidement, si l'armée ne s'était pas opposée contre ce dictateur qui, toujours, s'était méfié d'elle, s'appuyant avant tout sur la police.
(1): Remplacer le personnel religieux d'un établissement d'enseignement ou d'assistance par un personnel laïque.
(2): Entreprise mal concertée, malheureuse contre des ennemis privés ou public.
(3): Mettre à l'écart, rendre marginal; faire en sorte de mettre en marge, de ne pas mettre en conformité avec l'activité ou la pensée principale.
(4): Faire sortir quelqu'un ou quelque chose de la classe, de la catégorie où il était rangé, pour le mettre dans une classe inférieure.
(5): Une immolation (du latin immolare « offrir un sacrifice ») est un sacrifice généralement religieux, ou holocauste. Par extension, « immolation » est devenu synonyme de « tuerie » ou « massacre » de victimes sans défense, particulièrement par le feu.
(6): La corruption est la perversion ou le détournement d'un processus ou d'une interaction entre une ou plusieurs personnes dans le dessein, pour le corrupteur, d'obtenir des avantages ou des prérogatives particulières ou, pour le corrompu, d'obtenir une rétribution en échange de sa bienveillance. ...
(7): La ou plutôt les classes moyennes forme(nt) un ensemble (appelé classe sociale) hétérogène de populations, définies en partie par leur niveau de vie, situées au-dessus des classes pauvres et en dessous des classes aisées. Cet ensemble varie suivant les pays et dans le temps.


Un tel scénario serait-il possible dans d'autres pays arabes ?
La grande chance de la Tunisie est de ne pas être un Etat pétrolier. C'est la classe moyenne qui produit la richesse du pays, ce qui lui a permis de se construire de façon autonome. Mais cette classe moyenne productive, dynamique, en a eu assez d'être pillée par la famille et la belle-famille de Ben Ali. Mais tout dépend aussi de ce qui va se passer ces prochaines semaines, et notamment de la capacité du nouveau pouvoir à arrêter les violences et éviter qu'elles ne deviennent des violences de classe(8), celle des déshérités et des exclus contre la classe moyenne.
(8): Violences entre plusieurs groupes de personnes (par exemple conflit entre classe moyenne et classe aisées.
Source : Libération 18/01/2011.
Romain et Angela (3è)

mercredi 19 janvier 2011

Histoire de soldat...


Vendredi 14 janvier, nous sommes allés voir la pièce « Le Soldat, le Diable et la Princesse » de Charles Ferdinand Ramuz, au Théâtre du Marché aux Grains, à Bouxwiller, spectacle proposé par la compagnie "Les acteurs de Bonne foi".

L'histoire.

Elle parle d'un pauvre soldat qui rentre chez lui et qui vend son innocence et son âme, représentées par un violon, au Diable apparu sous la forme d'un chasseur de papillons. Le soldat gagne en échange un livre qui permet de lire l'avenir, mais il doit apprendre au « vieil homme » comment se servir de l'instrument avant de retourner dans son village. Sa mère et sa fiancée ne le reconnaissent pas car il a passé 3 ans avec le diable au lieu de 3 jours.
Le soldat utilise son livre pour devenir riche mais il n'est pas heureux. Il veut alors retrouver sa vie d'avant et rencontre le Diable sous différentes formes ( un grand-père joueur de carte, une vieille femme, une bohémienne / cartomancienne, un diable / ogre mythologique, un vampire...). A chaque fois, le soldat est tenté mais le diable gagne toujours et finit par emporter le malheureux.
La « morale » à retenir est énoncée:
☻« Les seules choses qui font besoin ne coûtent rien »
☻ « Faut pas vouloir ajouter, à ce qu'on a, ce qu'on avait. / On ne peut pas être ce qu'on est et ce qu'on était »
☻ Et « Ce n'est pas la nourriture qui compte; c'est l'appétit. »

Nous retenons qu'il faut être modeste et se contenter de ce qu'on a. Sinon, le diable nous emportera...

La représentation:

Elle nous a apparu un peu compliquée:
– parce qu'on voyait les coulisses sur le côté et les acteurs qui se changeaient; plus des trois quarts d'entre nous n'ont pas apprécié;
– parce que 3 acteurs se passaient le rôle du soldat, ce qui était parfois confus;
– parce qu'on se demandait si les 3 musiciens faisaient partie du spectacle;
– parce que le « décor » était petit, une sorte de tableau sur lequel on voyait différents fonds/paysages (village, château..);
– parce que l'histoire était compliquée, surtout la fin que tout le monde n'avait pas bien compris sur le moment;
– parce qu'à un moment, un acteur est sorti, les lumières se sont rallumées, ce qu'on n'a pas compris.

En fait, il s'agissait de rappeler que c'était une histoire et que nous, dans la réalité, nous devions réfléchir et en tirer des leçons.

Par contre, nous avons aimé :
– la présence de vrais musiciens et les mélodies
– les mouvements et les danses, en particulier la princesse qui dansait, quand elle avait peur pendant le combat entre le soldat et le diable;
– le jeu des comédiens, très expressifs, avec l'utilisation des masques;
– les costumes colorés, en particulier ceux du Tentateur, avec le retour du rouge et du noir : le chasseur de papillon ou le vieil homme

On en garde le souvenir d'un bon moment.
Les élèves de 6°4

mardi 18 janvier 2011

Koup d'projeKteur...

sur Ekokoline dans le bulletin municipal de Bouxwiller qui a été distribué aujourd'hui!Vous pourrez le lire dans la rubrique "Du côté des écoles" ou sur cette photo (en cliquant dessus une fois, elle s'agrandira, la lecture est alors possible!).Bravo aux deux journalistes (Mathilde L. et Elise M.) qui ont rédigé cet article!

lundi 17 janvier 2011

Les français tirent profit de la ruée mondiale sur le blé


Les exportations nationales vont atteindre un niveau record. Mais les stocks s'amenuisent très rapidement.
Le cours de la tonne de blé est ainsi très vite venu à son niveau de la veille, à 254€, un prix deux fois plus élevé que neuf mois plus tôt.
L'été 2010, une sévère sècheresse frappant la Russie, alors deuxième exportateur mondial, a conduit Moscou à déclarer, le 9 août, une interdiction sur ses ventes de céréales à l'étranger, provoquant une flambée des cours. Puis, les pluies diluviennes qui se sont abattues en novembre et décembre en Australie, sur le New South Wales et les spectaculaires inondations sur la région du Queensland, ont compromis la qualité des récoltes du pays, cinquième exportateur mondial, entraînant une nouvelle poussée des cours. Or, le Canada et Allemagne, pas épargnés par les précipitations, avaient déjà vu la qualité de leur propres récoltes être altérée : moins de blé de qualité meunière, servant à l'alimentation humaine, plus de blé fourrager, utilisé pour les animaux.
Cette situation bénéficie aux producteurs français. Ces derniers profitent de la défaillance des principaux fournisseurs en blé de qualité, pour signer des contrats avec les pays du Maghreb, l'Égypte et le Yémen, leur offrant un blé relativement plus compétitif que celui des Etats-Unis.
Au second semestre 2010, les ventes à ces pays se sont élevées à 5,626 millions de tonnes (la France a "récolté" plusieurs millions d'euros).
Source : Le Monde du 13/01/11
Geoffrey 3è

dimanche 16 janvier 2011

Pas si bénin...

Pour rassurer tout le monde, tout cela a été mis en scène, comme les deux romans-photos précédents...lors de la sortie à La Grange aux Paysages à Lorentzen!Voir , et !Très vite, la version "happy end"!