vendredi 22 avril 2011

Vélo(cité)


Vite, il ne reste plus que quelques jours pour vous inscrire au rallye Hanauxy’ jeune qui aura lieu le 14 mai 2011 : élèves de 6e, 5e, parents d’élèves , nous vous attendons pour cette belle manifestation qui réunit les fous de vélo mais pas seulement !!!!
Pour vous donner envie, cliquez ici, vous accéderez à l’édition 2010 qui avait été une réussite !
Ce rallye a pour partenaires les écoles d’Obersoultzbach et Weiterswiller , le Service Animation Jeunesse du Pays de Hanau, et de nombreux personnages que vous aurez la chance de rencontrer et de découvrir sur votre parcours…mais chuuuuuutttt, nous ne pouvons pas vous en dire plus car qui dit rallye dit compétition et remise de prix !
Rejoignez-nous pour cette belle fête qui a cette année pour thème « l’énergie », tout un programme et une question : en aurez-vous assez pour relever le défi ?

lundi 18 avril 2011

DNA: dernières nouvelles agréables!


Je me permets de prendre la parole en ce début de vacances pour annoncer une jolie nouvelle: Ekokoline a été sélectionné par le jury de l'académie de Strasbourg pour continuer l'aventure!

Quelle aventure?!
Celle du concours Varenne qui récompense les journaux des écoles, collèges et lycées.
L'étape nationale de ce concours auquel le journal a été inscrit en début d'année s'ouvre donc à vous, journalistes d'Ekokoline. Nous vous félicitons pour votre travail!

Voici un extrait du "planning" du concours:
Le concours s’organise en deux phases successives :
•de novembre 2010 à avril 2011 : concours ou sélections au niveau académique, ouverts à tous les journaux, à l’issue desquels trois titres maximum par catégorie seront retenus (journaux papier et journaux en ligne confondus)(étape passée)
•d'avril à juin 2011 : les journaux lauréats ou sélectionnés dans les académies participent au concours national, à l’issue duquel trois titres par catégorie seront primés (journaux papier et journaux en ligne confondus).

N.B: le prix d'encouragement était donné aux journaux en ligne car c'était la 1ère année que le concours s'ouvrait à eux!!!!!
N.B 2: l'article est paru dans les DNA du vendredi 15 avril.

Que le meilleur gagne! Ne relâchons pas nos efforts!

Bonnes vacances!

V-A. M-B.

vendredi 15 avril 2011

Kache-Kache


Une nouvelle fonctionnalité sur Ekokoline (idée suggérée par notre documentaliste, merciiii!), c'est un moteur de recherche qui vous permet de retrouver certains articles en y tapant un mot-clef. Nous l'avons placé sous les libellés. Ceux-ci opèrent certes un premier tri par "rubriks" mais cela ne suffit parfois pas à faciliter la recherche...
ex: Vous essayez de retrouver l'article concernant le film "die Welle" que les élèves de 3e ont pu voir à l'Odyssée l'année scolaire dernière...il vous faudra reparcourir tous les articles classés dans "sorties skolaires"...une vraie partie de "Kache-Kache"...En revanche si vous cliquez "welle", vous verrez apparaître le résultat de votre recherche d'un seul coup de clic magique -en tête du blog-!
Si d'autres idées vous viennent à l'esprit...n'hésitez pas, Ekokoline peut le faire!
,)

mercredi 13 avril 2011

Cernavoda : un danger pour la population roumaine ?


En Roumanie, à 160 km de Bucarest, se trouve la centrale nucléaire de Cernavoda.
Construite en 1980, lors du régime communiste du dictateur Nicolae Ceausescu, cette technologie devait permettre de fabriquer une bombe. Mais la dictature communiste tombe en 1989, et Ceausescu est exécuté. Le chantier des cinq réacteurs de la centrale est alors arrêté.
En 1996, le premier réacteur entre en fonction, suivi par le deuxième en 2007. Ces derniers assurent 20 % des besoins en énergie de la Roumanie.

Le problème est le suivant : la centrale est construite en zone sismique et la Roumanie est secouée en moyenne tous les quarante ans par un séisme dont l'épicentre (1) se trouve à une centaine de kilomètres au nord de Cernavoda. Le dernier, qui a eu lieu en 1977, a fait beaucoup de dégâts.
Le gouvernement roumain voudrait mettre en fonction les autres réacteurs de Cernavoda, et a indiqué vouloir construire une deuxième centrale nucléaire. Mais depuis Fukushima, rien n'est plus sûr.
Pour une explication en trois minutes de l'accident nucléaire de Fukushima, cliquez ici
(1) épicentre : point à la surface terrestre où un séisme est le plus intense.
Source : Le Monde du 07/04/11
Rémi 3è

lundi 11 avril 2011

100 % ACDC


AC/DC est un groupe de Hard rock d'origine australienne. Il a été formé en 1973 à Sydney par les deux frères Young (Malcom Young, Angus Young) les membres du groupe ont toujours qualifié leur musique de "rock'n'roll".
Les membres finals sont Angus et Malcolm Young (guitaristes), Bon Scott (chanteur), Cliff William (bassiste) et Phil Rudd (batteur).
En 1975 le groupe sort son premier album "High Voltage".
En 1979, le groupe sort son 6eme album nommé "Highway to hell" qui connait un succès mondial.
Moins drôle, Bon Scott décède en 1980 après une forte consommation d'alcool. Le groupe envisage une dissolution mais l'ancien chanteur de Geordie ,Brian Johnson est choisi comme remplaçant de Bon Scott. La même année, le groupe sort l'album "Back in black" qui a connu un énorme succès avec 46 millions d'exemplaires vendus: c'est le deuxième album le plus vendu dans le monde. Dans cet album la chanson "Hells Bels" est un hommage à Bon Scott.
L'album suivant s'appelle "For Those About to rock we salute you" , il est le premier de leurs albums à atteindre la première place des ventes aux Etats-Unis.
A partir de cet album, le groupe n'a plus le même succès qu'avant jusqu'à ce que le groupe sorte l'album qui a connu un succès mondial s'intitulant "The Razor Edge"(Kokille korrigée, merci!) grâce à la chanson "Tunderstruck" qui est leur chanson la plus connue jusqu'à aujourd'hui.
En 2008, le groupe sort leur dernier album nommé "Black ice".

Le Hard rock est ma passion:AC/DC l'incarne à merveille.C'est un groupe endurant, quarante ans qu'ils jouent ensemble!

Jules Z. (6e)

dimanche 10 avril 2011

Serial lover


Le mercredi 23 mars, une représentation de Dom Juan a eu lieu au TNS (Théatre National de Strasbourg).C'est une pièce de Molière qui a été mise en scène par Julie Brochen et qui raconte l'histoire d'un séducteur qui multiplie les conquêtes. Il ne respecte pas les femmes qu'il a séduites.Done Elvire que Don Juan a enlevée d'un couvent, épousée puis abandonnée va demander à ses frères de la venger...
Le public était placé de façon originale tout autour de la scène.Nous étions très proches des comédiens, c'était donc très impressionnant.
Au début de la pièce, nous sommes plongés au coeur d'une écurie.Des chevaux de fer étaient placés sur scène et galopaient sur un système de rails. Au sol, il y avait du terreau!
La mise en scène a respecté l'époque, les costumes étaient magnifiques.Un piano accompagnait certaines parties chantées.
Je ne pense pas que le public se soit ennuyé une seconde...C'est un spectacle de qualité.
Louise M. (6e1)

vendredi 8 avril 2011

Fukushima, silences coupables

La grogne monte au Japon. La population, sous-informée, découvre peu à peu la collusion entre le gouvernement et les opérateurs du nucléaire.
Naoya Minami, le patron de Tepco, doit faire face à une situation inédite © Jiji / AFP
Sous informés par les autorités, de plus en plus conscients du risque d'une catastrophe dont ils sont, pour la plupart, dans l'incapacité d'évaluer la gravité, les Japonais sont désormais d'autant plus inquiets que fait aujourd'hui surface, à la lecture de la presse grâce aux témoignages d'experts nucléaires diffusés sur des chaînes privées de télévision ou sur des blogs, l'arrière-plan nauséabond de ce drame : la puissance de ce que, par pudeur, on nomme le « lobby nucléaire ».
Ce lobby, qui voit d'anciens hauts fonctionnaires des ministères et agences liés au nucléaire « pantoufler »(1) dans des compagnies d'électricité, est passé maître dans l'art de verrouiller l'information.
Il finance d'importantes campagnes publicitaires dans la presse et à la télévision pour assurer que le nucléaire est parfaitement sûr.
Mais, pour l'instant, ces révélations, « brutes de décoffrage(2), font froid dans le dos. Si elles reflètent la réalité, il apparaît que l’opérateur Tepco, certes mais aussi ses homologues, a fait passer la rentabilité à court terme avant l'impératif de sécurité à long terme.
Les centrales de Fukushima étaient conçues pour résister à une vague de 5,5 mètres en prenant comme référence le Chili en 1956...
Les réacteurs ont résisté au séisme et se sont arrêtés automatiquement, mais le système de refroidissement, insuffisamment protégé, a cessé de fonctionner.
La réaction tardive de Tepco est également mise en cause. « Tepco a pris en compte le danger avec lenteur », a déclaré un haut fonctionnaire à l'agence de presse Kyodo.
(1) Aller travailler dans une entreprise privée pour un haut-fonctionnaire.
(2) Sans recul de l'information.
Source : Le Monde du 27-28/03/2011

Romain 3è

jeudi 7 avril 2011

Le ministère de la Santé également responsable du scandale du médiator


Un nouveau virage dans l'histoire du médiator, Me Charles Joseph Ourdin* et ses clients affirment que, certes les laboratoires sont responsables, mais également l'AFSSAPS**, la Haute Autorité de santé, et le Ministère de la Santé qui n'ont pas retiré du marché ce produit dangereux malgré les premières alertes.
Selon les estimations, le Médiator serait responsable de 500 à 2 000 morts.
Une malade est décédée en mars 2004 à l'âge de 51 ans d'un œdème aigu du poumon. Sa famille est à l'origine de la procédure. Elle demande une demande d'indemnisation préalable à Xavier Bertrand. Si elle n'obtient pas satisfaction, une indemnisation de 750 000 € sera demandée à l'État.
Avant d'intenter une action, la famille d'une patiente décédée adresse une « demande d'indemnisation préalable » à l'actuel ministre de la Santé, Xavier Bertrand. Crédits photo : François BOUCHON/Le Figaro
Le médiator est apparu sur le marché en 1976, avec le feu vert de l'Agence du médicament qui renouvelait également régulièrement cette autorisation.
En théorie, un médicament est évalué tout le temps et s’il présente des effets indésirables graves, il doit être retiré du marché.
L'IGAS*** estime que le retrait du médiator aurait dû avoir lieu en 1999 suite à un cas d'hypertension artérielle pulmonaire ayant nécessité une double greffe des poumons suite a cette maladie.
*Me Charles Joseph Ourdan est l'avocat des victimes.
**L'AFSSAPS est l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de la Santé.
***L'IGAS est l'Inspection Générale des Affaires Sociales.

Arthur 4è

Source : « Le Figaro » du 28/03/2011

mercredi 6 avril 2011

Entrez, c'est ouvert...

Le samedi 19 mars le lycée de Bouxwiller a ouvert ses portes aux élèves de 3ème.
Au programme: visite guidée, projection de diaporamas, exposition des œuvres réalisées en arts plastique, concert,danses espagnoles, démonstrations dans les salles du bâtiment scientifique....
Parmi les œuvres d'art nous avons vu :
- Un chemin au sol et sur le mur, avec des phrases de diction à prononcer.
- Un arbre à souhaits, on devait écrire son voeu, l'accrocher à celui-ci; en échange , nous avons eu le droit de déguster un petit gâteau...
- Des photos "facebook": sorte d'arbre généalogique du lycée!
Rappelons que c'est Madame Schumacher, notre professeur d'art plastique qui encadre les élèves du lycée. Bravo à elle!
Le lycée est magnifique et donne envie d'y apprendre des choses.
Marie S (3e)

mardi 5 avril 2011

Découvrir notre patrimoine...

Jeudi le 6 janvier 2011, nous sommes allés en bus à Strasbourg pour visiter le musée de l'œuvre Notre Dame, le musée alsacien et la Cathédrale; nous étions accompagnés de Mme OTTENWELTER, Mme FOURVEL, Mme SCHUMACHER et de Mr. TRUONG.

Nous avons commencé par le musée alsacien.Nous avons travaillé sur des tableaux. Nous n'avons pas tous travaillé sur la même oeuvre. C'est le hasard du jeu de l'oie (fait en classe) qui a déterminé le numéro du tableau sur lequel nous devions réfléchir.C'était très intéressant.
A midi, nous avons mangé dehors, fait un peu de shopping dans les plus beaux magasins de Strasbourg tout en se promenant, et après la petite pause, nous avons pris la direction du musée de l'œuvre Notre Dame.

Au musée, la personne qui nous a guidés, nous a donné une feuille d'une copie d'un vitrail où se trouvait un Empereur en majesté, il fallait compléter en dessinant les parties manquantes du dessin et en coloriant en rouge et en jaune. Après, la guide nous a raconté une histoire sur les vierges folles et les vierges sages. Ensuite elle a choisi 10 personnes, 5 pour les vierges folles et 5 pour les vierges sages. Puis deux pour le rôle de sculpteur, pour les placer.

Puis elle nous a conduits à la Cathédrale. A l'entrée de la Cathédrale, nous avons vu plusieurs statues : les vierges, des anges et des gargouilles de la bouche desquelles sortait de l'eau .

L'ensemble de la classe a apprécié cette belle journée.

lundi 4 avril 2011

^_^


ouiiiiiiiiiii, c'était un poisson...désolés pour les rêves qui s'écroulent et désolés pour les commentaires refusés qui mettaient en doute la véracité de l'article....
Il reste cependant des petites sardines par ci par ...bonne pêche!
Vous vous vengerez l'année prochaine ;)
Les journalistes d'Ekokoline.

vendredi 1 avril 2011

Made in Alsace!

CET ARTICLE ETAIT LE POISSON D'AVRIL 2011
Nous pouvons enfin vous divulguer la bonne nouvelle qui "vient de tomber"! Laurent Tirard, le réalisateur de Molière et du Petit Nicolas est venu en Alsace pendant les vacances de février en "prospection", il avait besoin d'un bel établissement comme "décor" pour son petit Nicolas II qui sortira en mars 2013. Après avoir parcouru les routes de France et surtout les villages de Province, il a finalement jeté son dévolu sur le collège du Bastberg et plus exactement le Holzhof -bâtiment ancien dans lequel se trouve la cantine-. Les nouveaux bâtiments ne peuvent être utilisés car les salles de classe sont trop modernes.
Si le Petit Nicolas n'est plus à trouver, c'est en effet Maxime Godart qui continuera à incarner le personnage principal, il n'en est pas de même pour les figurants.
Monsieur le Principal aura la lourde tâche de s'occuper de leur casting. Le tournage débutera le 10 juillet (alors repoussez vos vacances, ça en vaut la peine!).
Pour vous inscrire, rien de plus simple, laissez un commentaire!
Tous les membres d'Ekokoline