jeudi 29 mars 2012

Préparatifs de la rentrée 2012 : quel cirque!

CET ARTICLE ETAIT LE POISSON D'AVRIL 2012!!!!


Dès le 4 septembre prochain, les collégiens de Bouxwiller et de la France entière apprendront une matière supplémentaire: les arts du cirque.
Les 3e de cette année passent d'ailleurs déjà l'épreuve d'histoire des arts à l'oral et ce, pour la seconde année, une matière qui mettait en avant les arts du spectacle. Il était alors normal que les élèves les pratiquent!

Voilà à quoi pourra ressembler une journée-type du collégien:
8h: mathématiques
9h:Français
10-12h: cirque

13h-techno
14h-anglais
15h: arts plastiques

Les contenus du programme sont simples: jonglage, trapèze, domptage, clowneries(ça les élèves sont déjà très forts en la matière!) (on évitera le lancer de couteaux!!!)...Les élèves seront jugés sur d'autres compétences que celles habituellement évaluées.

Pour présenter cette nouveauté, Sophie Edelstein (actuellement "guest star" du royal palace de Kirwiller)viendra aux portes ouvertes du mois de juin.

Notre principal sera chargé de recruter un professeur-artiste.

Ayselin K.(5e5)et Margaux S. (6e1)

Alain Grousset et les élèves de 5°2 : La rencontre.


Début janvier, la classe de 5°2 a fait une sortie à Strasbourg, pour découvrir sa Cathédrale et, avec la visite du musée de l’Œuvre Notre-Dame, comment on construisait une cathédrale au Moyen Âge. L'après-midi, afin d'éprouver le « vertige », nous sommes montés sur la plate forme. En rentrant, nous nous sommes plongés dans la lecture et l'étude de La Citadelle du Vertige d'Alain Grousset.

Et le jeudi 10 février 2012, toute la classe s'est rendue à 8H45 au CDI. 8h55, un homme d'environ 55 ans, barbu et sympathique, entre dans le CDI ; c'est Alain Grousset. Né en 1956, il habite aujourd’hui à Orléans. Sa passion, c’est la Science-Fiction. Il a reçu un « Grand Prix du livre pour la jeunesse » en 1990 pour son titre, La citadelle du vertige, celui que nous avons lu. Il est auteur de nombreux romans, de science-fiction et de nouvelles parues dans la presse.

Il est gentil et n'a pas sa langue dans sa poche; il a répondu à nos questions sur le roman et sur sa vie d'auteur avec beaucoup d'humour. Il nous a expliqué plein de choses sur notre futur ou pour écrire un livre et pour réussir nos rédactions, tout en se moquant de notre mauvaise écriture et de nos « hiéroglyphes ». Souvent, pour capter notre attention, il nous lançait des piques, marrantes pour certains, parfois moins appréciables pour d'autres.

Enfin, il a dédicacé nos livres, pas toujours de façon originale. Mais la rencontre était sympathique et drôle. Nous nous souviendrons longtemps de ce personnage !


LES QUESTIONS :

C'est lui qui a commencé. Il nous a demandé « Vous avez aimé mon livre ? ». Certains oui; d'autres non, surtout la fin; mais pas de problème: Mr Grousset accepte tous les commentaires. En fait, il a insisté sur le fait qu'il ne voulait pas faire une fin que tout le monde attendait, ni la « pire fin d'une rédaction », que beaucoup trop d'élèves utilisent:le héros se réveille; ce n'était qu'un rêve !

Lui, quand il écrit, il connaît toujours la fin. Et il nous a expliqué que nous, élèves, quand on écrit une rédaction de deux pages seulement et qu'on veut une fin triste, on ne doit pas commencer pas par « Il faisait beau, les oiseaux chantaient » mais par « Il faisait froid; la pluie me cinglait le visage et mes parents venaient de recevoir mon bulletin de notes ». L'atmosphère n'est pas la même. Nous devons donc toujours penser à la fin d'abord !


NOS QUESTIONS :

1. Qu'est-ce qui vous a incité à écrire des livres ? Et qu'aimez-vous dans la science-fiction ?
A.G. : (ironiquement) Le pognon !!! C'est le pognon qui m'intéresse pour écrire des livres !!!Il faut bien vivre... (rires).
Ce qui m’a incité à faire des livres, c’est pour être lu. C'est aussi parce que, étant jeune, je lisais 5 livres par semaine donc j'adore lire. C 'est enfin le plaisir pour la science fiction.
Pour moi, la Science Fiction, c'est poser la question « ET SI ??? »
Comme « Et si l'Allemagne avait gagné la guerre en 1945 ? »
Et La Citadelle du vertige répond en fait à la question : « Et si des extraterrestres avaient atterri sur Terre au Moyen Âge, qu'auraient-ils utilisé pour rentrer chez eux ? La croyance des gens de l'époque pour monter vers le Ciel, à savoir la construction des Cathédrales».
Ce que j'aime dans la science fiction, c'est le temps parallèle ; c'est comme un monde à la même époque, mais décalé. Il y a peut-être un monde parallèle au nôtre...

2. Qu'est-ce qui vous a incité à écrire ce livre en particulier ?
A.G. : Je me suis inspiré de la cathédrale d’Orléans. Un jour, deux bâtiments cachaient les côtés de la cathédrale. Il y avait du brouillard et la cathédrale ressemblait à une fusée. C'est le point de départ du livre.


3. Combien de temps vous faut-il pour écrire un livre ? Comment se passe la création ?
A.G. : 6 mois environ pour un livre de taille moyenne, d'une centaine de pages . Pour commencer, il me faut trouver l'Idée qui débutera le travail. En fait, j'ai toujours un bloc-note sur mon chevet, à côté de mon lit, car je trouvais parfois en pleine nuit des idées et ne dormais plus à cause de cela. Et même quand je pars en ville, je garde TOUJOURS un bloc-note ou un morceau de papier et un stylo.
Une fois l'idée trouvée, c'est au tour des personnages puis le « Quand » et les « Lieux », « l'Action » et « le Pourquoi » chaque personnage agit. J'utilise (comme nous !) le QQCOQP ! Enfin, il faut déterminer la fin et le comportement des personnages . Je termine par un résumé, chapitre par chapitre. Tout ça me prend 3 mois.
Puis, il faut écrire, encore 3 mois. En fait, c'est un comble, mais je n'aime pas écrire, malgré mon métier d’écrivain. Et pourtant, j'écris bien sinon l'éditeur ne prend pas mon livre ! Bref, ça fait 6 mois... le double pour un roman plus gros.


4. Pour l'intrigue de La Citadelle du Vertige :
a) S'ils sont au-dessus des nuages, comment font-ils pour l'eau ? Et pour le sang, à l'origine de la viande synthétisée ?
A.G. : Comme les extraterrestres sont très expérimentés, ils créent de l'eau à l'aide de la molécule H2O. Pas de problème quand on est déjà capable de créer de la viande synthétisée à l'aide de sang ! Mais un écrivain ne pense pas à ce genre de questions.

b) Garnier, le garde, est-il un extraterrestre aussi ? Il ne « lévite » pas, puisqu'il meurt ; mais il a connaissance du « secret »...
A.G. : Garnier,le garde, n'est pas un extraterrestre,mais lui, il peut descendre aux étages inférieurs. C'est le plus méchant et c'est volontairement un humain,contrairement aux extraterrestres qui, finalement, sont assez gentils.

c) Pourquoi ne décrivez-vous pas la deuxième maison de Symon, après la montée d’étages, comme vous décrivez précisément la première ?
A.G. :La première maison de Symon a été longuement décrite car c'est le début de l'histoire, il faut plonger le lecteur dans l’atmosphère du roman. Ensuite, après la montée d'étages, il y a beaucoup d'action donc on n'a plus vraiment le temps de décrire.


EN VRAC, NOUS AVONS RETENU AUSSI :

• Gourmand, il fait toujours manger ses personnages. Cela les rend plus vivants.

• La Citadelle du Vertige parle en fait de manipulation ; on est tous, à la fois, manipulé et manipulateur. Par exemple, en achetant des basket, on manipule finalement les enfants qui fabriquent des chaussures de marque en Chine. Et le comble, c’est « Nike », mot grec qui veut dire « victoire ». Alors quand les délinquants sont tellement admiratifs de la police (sic!) qu’ils écrivent « nike la police » sur les murs, ils écrivent en fait « Victoire la police » !!!

• Alain Grousset n’écrit pas ça pour l'argent car il gagne 6% sur un livre ;ce n’est pas beaucoup. Mais il a écrit plusieurs livres qui ont connu le succès , alors ça lui suffit aujourd'hui pour vivre.
Il travaille aussi parfois en collaboration avec d’autres auteurs, comme Danièle Martinigol.
Ses autres livres s’intitulent: L’enfant-Mémoire, Les Chasse-Marée, Les Mangeurs de Châtaignes ou Les Archives Du Futur

• Pour bien écrire, il faut relire à haute voix pour avoir deux critères de jugement, l’ouïe et la vision .

• Il nous a dit que, quand il nous voit, il peut facilement savoir si on aura un bon savoir-faire, du métier. Car il ne faut pas « savoir », puisqu’avec Internet, tout le monde a facilement accès à tout le savoir. Mais il faut « savoir où chercher le savoir », c'est-à-dire vérifier les sources (notamment dans les livres) et savoir trouver, le plus vite, une information. Et M.Grousset dit que, si on n’apprend pas l’anglais, on sera « pauvre », parce que plus de 80% d’internet est en anglais et qu'un patron choisira un apprenti qui sait parler anglais plutôt qu'un apprenti qui ne sait pas l’anglais.
Bien sûr, même s'il parle anglais, s'il fait mal son boulot, il ne sera pas pris. Mais si on sait parler d’autres langues, on a un plus pour notre avenir et on peut se débrouiller tout seul dans les pays étrangers.

• Il nous a également dit qu'il faut bien travailler à l'école, pour pouvoir faire un métier qui nous plaît, mais aussi pour être à l'aise en travaillant.
Nous avons aussi adoré l’exemple de la lettre : « JEUH T'AIMEUUUH ». Un garçon amoureux qui a écrit ça, sa lettre ne sera pas gardée par une fille alors qu'il a vraiment dit ses sentiments ; il a oublié qu'il était lu !!!

• Il nous a parlé de la vie qu'on devrait mener en cours, bien apprendre l'anglais, les maths, le français, toutes les matières, pour garantir un avenir convenable et plaisant. Et nous ne devons pas oublier que « A l'école, les professeurs doivent noter des interrogations ; même si une est un torchon, le professeur va tout de même le noter. Or pour un entretien, le patron ne voudra même pas lire le CV du torchoniste ! »

Les 5e2 de Madame Ottenwelter.

Le bonheur est dans le pré

Nous avons interviewé Luc F. un élève de 6e1 du collège du Bastberg qui ne se rue pas sur les jeux vidéo le soir, il a une bien plus noble occupation. Il se transforme après l'école en jeune fermier...

Qu'as-tu comme animaux ?
Nous avons des vaches : des charolaises (vaches brunes) et des limousines (vaches blanches). Nous les élevons pour la viande!

Quand et comment t'occupes-tu des vaches ?
Quand je n'ai pas cours et le matin, je leur donne à manger.Après les cours aussi, j'essaie d'y retourner.

Que leur donnes-tu à manger ?
Je leur donne des céréales, du foin et quand ils sont au pré, elles mangent de l'herbe.

Est-ce que ça te plaît ?
Ça me plaît énormément, je voudrais devenir agriculteur mais cela ne sera peut être pas possible car ce n'est pas mon père qui a les vaches, c'est mon tonton et il a un fils qui va reprendre la ferme.

As-tu quelqu'un qui t'aide ?
Oui, mon frère (voir photo) mais il est allergique à la poussière donc il ne peut pas tout le temps m'aider.

Est-ce que tu as une vache préférée ?
Je les aime toutes mais mon cousin a sa préférée, celle qu'il a reçue comme cadeau de confirmation.(Il est au lycée agricole d'Obernai)

Préféres-tu les jeux vidéos ou travailler à la ferme ?
Je préfère travailler à la ferme au lieu de jouer à la console.

Etes-vous juste éleveurs ?
Non, nous sommes aussi céréaliers mais les céréales sont ramenées au comptoir agricole.

Qu'avez-vous comme machine?
Des tracteurs et un téléscopique .

Peux-tu nous raconter une anecdote?
Oui, mais elle est triste. Un jour, un veau a été mis au monde et la matrice de la vache est sortie avec le veau. Le veau est mort né et la vache est morte deux jours après...
Margaux Z et Chloé G. (6e1 et 5e3)

mercredi 28 mars 2012

Eskisse

Je fais du dessin depuis que je suis petite mais cela fait seulement quatre semaines que je prends des cours à Hochfelden avec Sam Narong,un professionnel du dessin!
On m'a proposé de publier un dessin par semaine et j'ai accepté. Ce sera essentiellement des images de mangas car j'adore ça. J'en lis énormément.
Ceux-ci se trouveront dans la rubrique "eskisses" (qui s'écrit en français "esquisse!").
Le premier dessin est une jeune fille. Ce dessin se nomme "le lionceau" (voir forme de la queue de cheval de la jeune fille) et est tiré d'un livre de dessins de mangas.
Il s'agit d'une peinture à l'eau:une aquarelle.
Anna VdW(6e1)

mardi 27 mars 2012

Hunger games,du film au livre: une adaptation réussie ?


Ce mois-ci sortait au cinéma « Hunger games » l’adaptation d’un livre de Suzanne Collins. Comme le premier tome de cette série à succès a débarqué au CDI, je l’ai emprunté, lu et j’ai adoré. Comme beaucoup d’autres lecteurs de cette trilogie...

Hunger games :

Pour avoir tenté une rébellion contre le « Capitole », la ville des « riches » les « Districts » , des villages de « pauvres » séparés les uns des autres doivent chaque année donner deux candidats d’entre 12 et 17 ans , un garçon et une fille , pour les faire participer aux « HUNGER GAMES » (jeux de la faim) , un jeu où la seule règle est d’être le seul survivant parmi 23 autres candidats dans une arène pouvant varier du désert brûlant à la toundra gelée.
Les joueurs s’affrontent jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un. Le gagnant devient riche, les autres mourront. Katniss, l’héroïne du livre, après que sa sœur de 12 ans ait été tirée au sort pour jouer, se porte volontaire à sa place.
L’histoire raconte son parcours avant, pendant et après ce jeu , sorte de jeu de téléréalité puisque tout est filmé et retransmis sur des écrans dans les 12 Districts et au Capitole.

Dans ce livre, Suzanne Collins nous met en quelque sorte en garde contre les dérives de la téléréalité. Les hunger games finiront-ils par exister vraiment dans notre monde?

Le livre :

C’est un très bon livre. Je l’ai terminé en 3 jours seulement. Il faut savoir que l’écrivain sait bien jouer avec le suspens, et aussi un peu avec l’amour, puisqu’il y en a dans ce roman. A lire absolument. (Il me semble d’ailleurs qu’il est de la même collection que PROMISE) Mais l’histoire n’est pas terminée, puisqu’à la fin du livre, on est envoyé vers un nouveau rebondissement nous donnant envie de lire le second tome.

Le film :

Le film, sorti le 21 mars, est en ce moment très médiatisé. Je me suis décidé à aller le voir, pour comparer. Evidemment le film est très long (2h22) et ne raconte que le premier tome de la trilogie. Comme le livre est divisé en 3 parties, je vais faire de même pour ma critique du film :



Première partie :

La petite sœur de Katniss a été désignée pour participer aux 74ième Hunger games. Katniss décide de prendre sa place. Pendant cette première partie, elle, ainsi que Peeta, le garçon participant de son district, et les autres candidats, vont enchaîner entraînements, défilés et interviews télévisés pour se préparer au jeu.

Le film commence un peu vite, mais retrace très bien l’histoire du livre. Le Capitole est très bien fait, les « riches » sont très coquets, mais très laids dans leurs maquillages, alors que les candidats (dit les « tributs ») ont un bien meilleur style. La seule chose à dire, contrairement au livre, on devine bien vite que la sœur de Katniss sera tirée au sort.

Seconde partie :

Le jeu commence ! Katniss, après avoir survécu au premier gros combat, fait partie des 13 survivants. Commencent alors les jeux de la faim…

Même si les évènements ne sont plus vraiment dans l’ordre dans cette partie du film, cela ne pose pas de problème.
Le vrai problème reste les autres personnages, sur lesquels on a forcé le côté « crétins, » Et puis, d’autres détails gâchent un peu le film. La « Corne d’abondance » qui dans le livre est une immense corne en Or, est ici une grotesque tôle de métal grise et noire.
On aura aussi une scène avec pour seule musique un IMMENSE ULTRASON QUI VOUS CASSE LES OREILLES.
De plus, le fait que Katniss soit seule pendant un long moment fait qu’elle ne parle à personne pendant un bon moment et on arrive à se poser des questions dont les réponses sont seulement dans le livre.
En revanche, les scènes d’action sont mémorables. Même en ayant lu le livre, je doutais parfois de l’issue des évènements tellement ces scènes sont "flippantes". A retenir, deux scènes incroyables : L’une, horrible, avec un nid de guêpes, l’autre, se passant dans le district 11, très émouvante.

Troisième partie

Ils ne sont plus que 6 survivants . Maintenant qu’elle a retrouvé Peeta, Katniss va tenter de se débarrasser du reste de ses adversaires.

Cette troisième partie respecte relativement bien le roman. Rien de particulier n’a été rajouté. En revanche, un élément important à été retiré. Les scènes d’action sont par contre toujours aussi impressionnantes. Et évidemment, la fin du film laisse paraître que Katniss va avoir des problèmes après sa victoire (j’en ai dit un peu trop je crois...)

Finalement…

Finalement, pour quelqu’un qui n’a pas lu le livre, le film doit forcément plaire. Mes deux sœurs, qui ne l’ont pas lu, ont vu le film avec moi et l’ont apprécié. Pour ma part, le film est bien fait, mais certains retraits dans le scénario sont décevants. Et on dirait que les personnages ne parlent que des Hunger Games tout le temps. Jamais un seul moment d’évasion. Après, si vous ne voulez pas vous poser des questions pendant le film, lisez le livre, et vous aurez les réponses.

Le livre est au CDI, alors jetez vous dessus.

NOTE : le second tome de « Promise » sort en avril sous le nom d’ « Insoumise »

Michaël D. (3e6)

vendredi 23 mars 2012

Blue stone

Eragon est un roman fantastique de Christopher Paolini(auteur de 22 ans qui a commencé à écrire un livre de 800 pages à 16 ans!!!) qui raconte l'histoire d'un jeune garçon (Eragon) qui va tomber sur une pierre bleue lors d'une partie de chasse. Il apprendra assez vite qu'il s'agit d'un oeuf du dernier dragon.
Le méchant roi qui s'appelle Galbatorix veut récupérer l'oeuf car il faisait partie de son trésor personnel. Il va envoyer des ra'zacs (montres assassins à l'apparence de corbeaux noirs) pour la récupérer.
Le dragon grandit et emmène Eragon dans les montagnes pour le sauver des mains des envoyés du roi. Quand ils reviennent de leur repaire, ils retrouvent la ferme incendiée et l'oncle du jeune garçon mort.Eragon va vouloir se venger...
La veille de cette attaque, le conteur du village, Brom, raconte comment Galbatorix s'est emparé du trône et qu'il était un ancien dragonnier (=compagnon spirituel des dragons), ce qui sera un détail important pour la suite...

J'ai lu les trois premiers tomes (le 4e va bientôt sortir en langue française)qui sont excellents. Pour les fous de fantastique, c'est une aventure formidable!
Le tome 3 est au CDI!

Une adaptation cinématographique est déjà sortie depuis longtemps.

Augustin H. (5e2)

jeudi 22 mars 2012

Un, deux, trois souriez de vos belles dents…


Pour la troisième année consécutive l’association La Runa (www.laruna.fr) et le collège se lancent dans une action de solidarité pour les enfants du Pérou. Cette année encore nous récolterons des brosses à dents neuves de taille enfants, souples, ou médium. Cette action aura lieu du 1er Avril au 15 Mai 2012 auprès de Mme Bergmann CPE. Nous espérons une grande collecte pour poursuivre le projet lancé en 2010 auprès de 600 enfants. Merci d’avance de votre participation.

Fabienne Montoya

Présidente de La Runa

mercredi 21 mars 2012

What time is it ?


Time out est un film sorti le 23 Novembre 2011 en France. Il a été réalisé par Andrew Niccol.
C’est un film de science fiction dont l’action se déroule dans le futur, dans un monde où les personnages arrêtent de vieillir physiquement à 25 ans et où, à partir de cet âge, ils doivent acheter du temps s’ils veulent rester en vie.
Le problème est que les riches peuvent vivre des décennies et même parfois être immortels, alors que les pauvres doivent emprunter des heures, des mois ou même des années pour ne pas mourir.
Le personnage principal, Will (joué par le beau et séduisant Justin Timberlake), est pauvre et vit au jour le jour.
Un soir, dans un café, il sauve un inconnu sur le point de se faire voler son temps. Cet homme qui veut mourir car il vit depuis bien trop longtemps décide, plutôt que de gaspiller son temps, de le lui donner. Will va alors être accusé de l’avoir tué et va s’enfuir dans un quartier chic. Il va ensuite prendre en otage Sylvia la fille d’un riche banquier (incarné par Amanda Seyfried) dont il va tomber éperdument amoureux.
Ces deux personnages vont répandre le bien, en volant du temps aux personnes riches et en le redistribuant pour que les pauvres puissent, eux aussi, profiter de la vie.
Mais cette affaire n’enchante pas tout le monde : les plus riches, comme par exemple le père de Sylvia, vont être très en colère. Les deux héros vont être recherchés pour ce qu’ils ont fait. Le temps va-t-il enfin être équilibré ? Will et Sylvia vont-ils rester libres malgré ce qu’ils ont fait ?
Ce film est à la fois une histoire d’amour et un film d’action et de suspense. En plus de la réussite esthétique et de la prouesse technique, le réalisateur nous fait réfléchir sur les valeurs de l’argent et en particulier celle ci : est-ce que le temps c’est de l’argent ?
Le succès de ce film est une véritable surprise : personne ne pensait qu’Andrew Niccol allait réaliser un film à grand succès commercial car ce n’était pas le cas de son précédent long métrage « Lord of War ». Ce succès est-il dû au jeu incroyable des acteurs ? A l’originalité de l’histoire ? Aux incroyables effets spéciaux ?... A vous de juger !
Justin Timberlake est très crédible et convaincant dans le rôle qu’il incarne, comme si ce rôle avait été écrit pour lui. Il a plus d’un tour dans son sac : en plus d’être un chanteur, un compositeur et un danseur hors pair, il est aussi un très bon acteur.
Dans l’interview de Studio Live du 20 Octobre 2011, Andrew Niccol explique qu’ « il faut vivre le moment présent, pourtant personne n’y arrive. »
Si vous ne deviez retenir qu’une seule chose de ce film ce serait : à chaque minute de votre vie posez-vous la question « Est-ce que je profite vraiment de chaque instant ? »

Clémence J.(4e3)

mardi 20 mars 2012

Silence

......................

lundi 19 mars 2012

Sur les traces d'Oksa Pollock...



Le samedi 17 mars 2012 a eu lieu à la fnac de Srasbourg un grand événement.
En effet Anne Plichota et Cendrine Wolf, les auteurs de la saga Oksa Pollock* sont venues dédicacer leurs livres à des collégiens en l’honneur du nouveau volume de la série, le numéro 4 : Les Liens maudits.

Les fans étaient présents en nombre énorme! J’ai dû attendre plus d'une heure pour avoir ma dédicace!
Plusieurs fans sont venus avec la cravate noire à rayures rouges,c'est-à-dire en uniforme de l'école d'Oksa Pollock.
Plusieurs personnes ont demandé aux auteurs si Oksa Pollock était le nouvel Harry Potter et les auteurs ont répondu: "Sans Harry, il n’y aurait pas eu Oksa ". Elles ont avoué être fans d’Harry Potter.

La saga se terminera au bout du sixième tome, il y aura quelques suppléments dont les contes de Dragomira (la grand-mère d’Oksa Pollock). Le cinquième tome sortira en novembre et il y aura peut-être une nouvelle dédicace à cette occasion.
Un jeu en ligne va sûrement sortir et le scénario d’un film est en train d’être écrit... De beaux projets!
Patience …

Anna VdW(6e1)

*une jeune fille d'une douzaine d'années qui vit à Londres et qui découvre que sa famille possède des pouvoirs surnaturels...
Si vous voulez en savoir plus sur Oksa Pollock allez sur le site officiel qui est très bien fait!

dimanche 18 mars 2012

Bibliotékaire


Nous avons interviewé Mme.Fourvel, notre documentaliste...
1.Depuis quand faites-vous ce métier?
Je fais ce métier depuis 2002.

2.Est-ce que vous étiez dans autre collège avant,lequel?
Oui,le collège de Niederbronn-lès-Bains.

3.Pour quelle raison avez-vous choisi ce métier?
Pour transmettre le plaisir de la lecture et de la culture!!

4.Avez-vous fait un autre métier auparavant?
Oui, j'étais professeur d'informatique.

5.Combien avez-vous à peu près de livres dans le CDI?
J'ai entre 4000 et 5000 livres au CDI.

6.Pourquoi avez-vous eu envie de venir au collège de Bouxwiller?
Parce que ce n'est pas très loin de chez moi.

7.Est-ce que les élèves que vous avez sont gentils et ne font pas de bruit?
C'est un rêve...,mais NON!

8.Depuis combien de temps êtes vous à Bouxwiller?
Je suis à Bouxwiller depuis 5 ans.

9.Quel est votre genre de livre préféré?
Tous, mais surtout la science-fiction

10-Combien de livres possédez-vous personnellement?
Plus de 1500!

11- Quel est votre film préféré?
Cela dépend de la période, les derniers sont Avatar et Intouchables,Le discours d'un roi aussi et plein d'autres!

12- Avez-vous une passion?
La lecture et le conte(ndlr:Madame Fourvel est conteuse)

Emma P. et Noa B (6e5)

samedi 17 mars 2012

"La poésie c'est le plus joli surnom qu'on donne à la vie."*


Le printemps des poètes a lieu du 5 au 18 Mars 2012. Cette année,le thème est l'enfance, il y a de nombreuses manifestations en France et donc aussi en Alsace.

Qui dit enfance, dit jouets et le site du printemps des poètes nous proposait plusieurs poèmes sur ce thème...le petit cheval et chère vieille enfance...

Le monde des grands est trop petit est une chanson tirée de La comédie musicale le soldat rose sortie en 2006. Le texte est en rapport avec l'enfance car il montre que les adultes manquent d'imagination et ne savent plus s’amuser et pire ils se font la guerre...

Cette semaine alors un peu de poésie dans nos vies!

extrait:
le monde des grands est trop petit
manque de pot,manque de poésie
trop étriqué, trop riquiqui

Les bagarres de petits pois
Pour être le chef de l'école
Les grands les transforment en quoi ?
En guerre pour du pétrole

Les pistolets à eau
Y'a pas besoin d'être Einstein
Pour voir que c'est moins rigolo
Quand dedans y'a de vraies balles

Voici quelques poèmes inventés par les 6e1 et qui ont pour thème l'enfance, les souvenirs d'enfance...
Marion H, Laura K. et Anouck (6e1)

Poème 1:

3RR0R

Je t'avais demandé un télescope,
Tu m'as donné un microscope.

Je t'avais demandé un atelier de poterie,
Tu m'as ramené une peluche qui sourit.

Je t'avais demandé de la pâte à modeler,
Tu m'as ramené une voiture télécommandée.

Je t'avais demandé de jolies marionnettes,
Tu m'as ramené une grosse camionnette.

Je t'avais demandé une flûte,
Tu t'es encore trompé...zut!

Et si je te demandais le soleil,
Tu me décrocherais la lune?

Kerem U. et Nathan S. (6e1)

Remix

Au clair de la lune, le bon roi Dagobert mettait sa culotte à l'envers quand il vit une souris verte qui courait dans l'herbe pour aller planter des choux à la mode de chez nous. celle-ci chantait "coucou hibou, coucou hibou, coucou hibou coucou" quand elle vit un petit navire qui n'avait jamais navigué sous le pont d'Avignon sur lequel les gens dansaient et chantaient tous en rond "Ainsi font font font", de vraies petites marionnettes! Puis après elle vit un petit furet qui partait à la pêche aux moules dans la claire fontaine avec une petite hirondelle qui venait de voler trois petits grains de blé!

Adèle R., Oriane M, Anna VdW, Emma W et Margaux Z (6e1)

Zapping

Sur la une,Dora l'exploratrice.
Oh non, je zappe!

Sur la deux, le gros matou Garfield.
Oh non,je zappe !

Sur la trois, Bucks Bunny.
Oh non,je zappe !

Sur la quatre, Le Marsupilami.
Oh non,je zappe !

Sur la cinq, Titeuf!
Oh non,je zappe !

Sur la six, Lucky Luke.
Oh non,je zappe !

Sur la sept, le journal de 13 heures.
Oh, intéressant, je regarde...je crois que j'ai grandi!
Mickaël D.,Romain B., Mehdi L.


*citation de Jacques Prévert

Evénement


Cet après-midi à 15h à la Fnac de Strasbourg ,à l'occasion de la sortie du tome 4 d'Oksa Pollock, Anne Plichota et Cendrine Wolf (qui habitent à Strasbourg) vous dédicaceront vos romans!

vendredi 16 mars 2012

Manger bouger



Nous allons vous présenter deux illustratrices qui ont le même humour décalé. Il s'agit de Jenay qui tient un blog (attention aux fautes d'orthographe parfois, c'est elle qui le dit!!!)et de Annabelle découverte sur un journal de collégiens qui s'appelle Au menu du canard, c'est une ancienne élève qui leur fournit toujours des dessins comiques...
Les deux dessins ci-dessous parlent tous les deux du "sport", enfin de la difficulté de l'activité physique...
Emma S. et Anna VdW (6e1)

Happy birthday Elyne

à cette occasion (veille des dernières vacances, les 4e3 ont eu le bonheur de déguster ces merveilleux cupcakes!!!)Voici la recette:

Cupcakes au chocolat:
Ingrédients (pour 6 cupcakes):
-75g de chocolat noir

-80g de beurre

-75g de sucre

-2 oeufs

-125g de farine

-1/2 sachet de levure chimique

-6 cl de lait


Pour la décoration:
-100g de chocolat noir

-30g de beurre

-des décorations de votre choix

Préparation:

Préchauffez votre four th.6 (180°C).

Cassez le chocolat en morceaux, mettez-les dans un bol en verre, puis faites fondre au bain-marie. Mélangez jusqu'à ce que le chocolat soit bien lisse.

Mélangez le beurre et le sucre jusqu’à ce qu’ils blanchissent. Ajoutez les œufs, l’un après l’autre, puis le chocolat fondu et mélangez. Versez en pluie la farine avec la levure, et mélangez. Versez le lait et mélangez.

Versez la pâte dans des petits moules en silicone ou des caissettes, remplissez-les au trois-quarts. Enfournez et faites-les cuire 20 minutes.

Vérifiez la cuisson avec une lame de couteau, elle doit ressortir sèche.

Sortez les moules du four et faites-les refroidir sur une grille.

Cassez le chocolat en morceaux, mettez-les dans un bol en verre, avec le beurre en parcelles, puis faites fondre au bain-marie. Mélangez jusqu'à ce que le chocolat soit bien lisse.

Mettez cette préparation dans une poche munie d’une douille cannelée et formez une rosace sur les cupcakes.

Décorez les cupcakes.

Clémence J. (4e3)

jeudi 15 mars 2012

Le fabuleux destin de Loulou de Montmartre


L'homme à la canne d'argent (tome 1) de Françoise Boublil

1887:Par une nuit d'hiver, une mère poursuivie par un homme muni d'une canne au pommeau d'argent doit abandonner son bébé. Elle le confie au père Ménard,prêtre de la butte de Montmartre .
Douze ans plus tard, Loulou est une jeune fille heureuse élevée par sa nourrice Léontine. Elle l'aime tellement mais hélas le bonheur n'a qu'un temps. Le baron de Boisrobert veut chasser les habitants de la butte pour construire des logements de luxe.

Léontine gardera-t-elle sa maison? Suite dans le tome 2...

Il y en a vingt qui sont sortis pour l'instant,on les trouve en librairie.
Ces romans sont simples à lire, le vocabulaire n'est pas difficile.Tout se passe dans le vieux Paris. Il y a de belles illustrations et ces livres existent même en dessins animés.

Margaux S. (6e1)

mercredi 14 mars 2012

Fess'...euh...quoi?*


Dimanche dernier le 11 mars, cela faisait un an que le séisme survenu dans la région de Tōhoku avait entraîné un accident nucléaire à la centrale de Fukushima: le problème était aussi grave que celui de Tchernobyl en 1986!

Tous les pays se sont posés des questions sur leurs propres centrales...
Ce dessin d'Aurel représente un personnage en costume-cravate avec un sourire pincé et un casque de chantier sur la tête, il s'agit sûrement d'une personne haut placée ( ingénieur/directeur/homme politique..).
A l'arrière-plan , on voit une centrale nucléaire comme il y en a beaucoup dans le monde(comme celle de Fessenheim en Alsace).
L'homme n'a pas l'air très inquiet (un an après, comme le souligne le titre), il semble même avoir tout oublié ("Fukushi-quoi?"dit la bulle)...

Ce dessin dénonce l'attitude d'hommes qui ont oublié bien vite leurs promesses de "sortir du nucléaire"...


Les 6e1 de l'accompagnement.

*Fessenheim!

mardi 13 mars 2012

HéroïKs


La Mythologie Grecque
adaptation: Brigitte Evano
illustration: Anne-Claude Martin

Ce livre parle de la Mythologie Grecque.

Il présente différents dieux: Ouranos,le dieu du ciel
Gaïa,déesse de la terre
Cronos, le dieu du temps
Zeus, dieu des dieu mais aussi du tonnerre
Héphaïstos, dieu de la forge
et aussi d'autres dieux...

Nous vous laissons les découvrir.

Le vol d'Icare:
par Alexandre

Dédale est un travailleur infatigable. Il fabrique des merveilles dans son atelier. C'est un ingénieur, sculpteur et un architecte incroyable! C'est lui qui a inventé tous les outils qui permettent de travailler le bois.

Un jour Dédale regarde l'un de ses ouvriers, devient rouge de colère et le tue. C'est son apprenti qui avait fait un art plus beau que le sien et qui aurait pu dépasser son maître. Pour cet acte,Dédale fut chassé d'Athènes. Il se réfugie chez le roi Minos, dans l'île de Crète. Minos lui demande alors de construire une bâtisse pour le Minotaure. Dédale construit alors un palais souterrain,c'est le labyrinthe. Minos interdit à Dédale de quitter la Crète. L'interdiction vaut aussi pour son fils, Icare, il a quinze ans. Mais l'ingénieux Dédale trouve une solution. Il construit alors deux magnifiques paires d'ailes. L'homme dit alors à son fils: «ne vole ni trop haut, le soleil ferait fondre la cire qui colle les plumes entre elles, ni trop bas tu tomberais dans l'eau». Dédale et son fils partent dans les airs, Icare veut voler plus haut que son père, il est fier. Mais le soleil fait fondre la cire et Icare tombe dans l'eau; son père rentre à Athènes sain et sauf.

Les travaux d'Hercule:
par Ludovic

Héra est jalouse de Zeus, son mari. Un jour,Zeus, trompe Héra avec Alcmène,elle enfante Hercule,un homme surpuissant, Alors, Héra envoie deux serpents pour tuer Hercule. Il les remarque et les étouffe. Un autre jour, Hercule se rend chez le roi Eurysthée qui lui impose 12 travaux d'une monstrueuse difficulté.

Ludovic S. et Alexandre K.(de l'atelier grec)

Un article aphrodisiaque


Aphrodite (en romain Vénus) est la fille d'Ouranos et l'épouse de Héphaïstos. Elle siège à l'Olympe en tant que déesse de l'amour et de la beauté.
C'est sûr que la déesse est magnifique...et du coup, elle est très séductrice, et peu frileuse vu la finesse du voile qu'elle porte...
Aphrodite a provoqué la guerre de Troie car elle a promis Hélène (épouse de Ménélas) à Pâris (prince troyen) pour le remercier de lui avoir donné la pomme d'or. Pâris a emmené Hélène à Troie.
Les Grecs ont voulu la récupérer, provoquant une guerre qui dura 10 ans.


La naissance d'Aphrodite (peinte vers 1485 ) œuvre du peintre Italien Sandro Botticeli à Florence

lundi 12 mars 2012

Un jour mon prince viendra...ou pas!

Les 6e1 ont découvert l’univers de Rebecca Dautremer à travers deux albums, Nasreddine et Princesses, en s’inspirant de ces princesses farfelues ils ont écrit quelques interviews farfelues….

0_0


Ekokoline : Bonjour, quel âge avez-vous ?
Princesse des glaces : Je viens de fêter mes dix-huit hivers !
E : Quel est le nom de votre royaume?
PdG : Glaglaland
E : Quelle est votre activité favorite ?
PdG: J’élève des ours et apprends à communiquer avec eux par télépathie .
E :Quelle est votre plus grande qualité ?Et votre plus grand défaut ?
PdG : La chaleur que je dégage notamment pour mes ours. Mon plus grand défaut…je suis frileuse !
E : Avez-vous une devise ?
PdG : J’en ai deux :La vengeance est un plat qui se mange froid ! et « Il faut juger à froid et agir à chaud » de Paul Valéry.
E : Quel est votre film préféré ?
PdG : C’est l’âge de glace !

-_-


Ekokoline : Quel est votre prénom ?
Princesse Oubliette : Oubliette !
E :Quelle est votre activité favorite ?
PO : Jouer à Devine-Tête mais j’ai du mal…
E : Qu’est-ce qui vous ennuie le plus ?
PO : je n’aime pas les discours ennuyeux, ils sont tellement longs que je ne me rappelle jamais de ce qui a été dit au début…
E : Quel est votre émission favorite ?
PO : N’oubliez pas les paroles !
E : Avez-vous une devise ?
PO : Oui, « la vie serait impossible si l’on se souvenait, le tout est de choisir ce qu’on doit oublier » de Roger Martin du Gard.
E : Quelle invention est selon vous révolutionnaire ?
PO : Le post-it !